Gilets jaunes #12septembre : éloge du bordel

Gilets jaunes #12septembre : éloge du bordel

Le 12 septembre (et suivants) je soutiendrai le retour des Gilets jaunes pour foutre le bordel dans ce qui reste de la société capitaliste occidentale. Je m’explique. La chute d’une civilisation (et l’émergence de celle qui suit) passe par trois stades :

  1. L’effondrement : depuis novembre 2005, le yetiblog essaie de décrire ce long processus de désintégration de la société capitaliste occidentale. La période d’effondrement d’un système est longue, crispante, haletante. Mais se termine toujours pareil.
  2. Le chaos : au bout de la longue période d’effondrement d’une civilisation ou d’un système vient le chaos, qu’il est vain de vouloir éviter, qu’il ne faut pas craindre, mais que l’on doit au contraire précipiter. Le chaos, c’est-à-dire l’anéantissement d’une civilisation exsangue ou d’un système pourri, est un passage douloureux mais obligé avant la reconstruction.
  3. La reconstruction : c’est toujours sur le chaos et les cendres fumantes d’une civilisation enfuie que s’amorce la reconstruction, jamais avant. Celle-ci doit être mûrie, préparée en amont. En 2009 (bien avant qu’existent le Parti de gauche ou la France insoumise), je publiais sur Rue 89 un programme politique de reconstruction, que j’essaie régulièrement depuis d’améliorer.

Rajouter au bordel qui précipitera le vieux monde capitaliste dans le chaos et l’anéantissement

Il est clair qu’aujourd’hui nous en sommes au stade 2 de la fin inéluctable vers laquelle se précipite notre vieille civilisation capitaliste occidentale : machine économique explosée, cadre de vie apoplectique (climat, environnement…), dirigeants déments et crapuleux, majorités populaires effarées et chloroformées marchant vers le chaos en troupeau de zombies (masqués),

Ce n’est jamais de ces majorités égarées que vient la reconstruction. Ce n’est pas de la démocratie que vient le salut. De toute manière, les dominants déments et leurs représentants politiques ou médiatiques n’ont aucune intention de se laisser déposséder que leurs dernières prérogatives par les urnes. La démocratie ne leur est acceptable que lorsqu’elle sert leurs intérêts.

Ce sont des minorités agissantes que viennent les reconstructions. Aujourd’hui elles sont en gilets jaunes. Les Gilets jaunes aussi ont leur programme, leurs idées de reconstruction. Mais avant de les mettre en oeuvre, il faut en finir avec le monde finissant, l’achever, le plonger dans un chaos dont il ne reviendra pas. Voilà pourquoi je soutiens le soulèvement des Gilets jaunes du #12septembre et toutes les escarmouches qui suivront. Pour rajouter au bordel qui précipitera le vieux monde capitaliste dans le chaos et l’anéantissement.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.