Didier Raoult : « Le plus grand scandale scientifique de tous les temps »

Didier Raoult : « Le plus grand scandale scientifique de tous les temps »

Attention, ce qui va suivre – la dernière intervention de Didier Raoult au 18 août – est explosif. Je vous résume :

  • avec le protocole hydroxychloroquine + azithromycine, l’IHU Méditerranée a un taux de mortalité inférieur à 0,5%… sans aucun effet secondaire grave [rappelons que les autorités françaises ont interdit aux médecins de prescrire le protocole Raoult ! ndlr] ;
  • le degré de manipulation des grands médias scientifiques aux ordres des grands labos, sans le moindre souci de la santé des malades, est « le plus grand scandale scientifique de tous les temps » ;
  • pas de rebond mais ce qui se passe aujourd’hui sur le continent austral [en pleine période hivernale] montre qu’il est possible que le Covid-19 revienne de manière saisonnière ; il faut juste faire preuve de pragmatisme et ne pas paniquer [on en est loin avec la masquodémence !] ;
  • depuis le début de l’épidémie, la majorité des cas de mortalité concerne essentiellement des personnes de plus de 65 ans et pour moitié des personnes de plus de 85 ans ; la surmortalité des plus jeunes concernent l’Île de France et Paris et interroge sur la prise en charge de ces plus jeunes dans cette région ;
  • la multiplication précoce des tests de dépistage est une bonne chose, mais il faut faire attention à la qualité du test : sur 838 personnes testées positives arrivées à l’IHU Marseille depuis le 1er juillet, 21% étaient en fait négatives, soit 1 sur 5 de faux positifs ;

« Ceci restera dans l’histoire de la médecine, et je pèse mes mots, on en parlera encore pendant un siècle, c’est que l’hydroxychloroquine pouvait tuer entre 10 et 30% des gens. Personne ne va croire qu’il s’est passé une crise de cette nature-là tellement elle est folle. »

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.