Didier Raoult au 3 août 2020 : « Je ne suis pas inquiet »

Didier Raoult au 3 août 2020 : « Je ne suis pas inquiet »

Le point du professeur Didier Raoult sur le développement de l’épidémie au 3 août 2020. Extraits :

« Avec l’ampleur du dépistage généralisé, on trouve des cas avec un changement de profil puisque maintenant il s’agit presque exclusivement de sujets jeunes alors que ce n’était pas le cas avant. Et du coup, il y a une mortalité qui est à peu près inexistante. La forme actuelle a un niveau de gravité qui est un des plus bas de toutes les infections respiratoires. Je ne suis pas particulièrement inquiet. »

« Selon une enquête espagnole, les gens restés confinés chez eux en télé-travail sont en moyenne plus positifs que les gens qui n’étaient pas confinés. Le confinement en soi n’a pas fait la preuve de son efficacité. Ce qui fait la preuve de son efficacité, ce sont les détections précoces et l’isolement de ceux qui sont positifs. Le confinement est une mesure politique. »

« La qualité de l’analyse scientifique a été remplacée par l’idéologie »

« Ce qui a été le plus grand scandale scientifique du XXIème siècle, la publication par une bande de pieds-nickelés de papiers dans les plus grands journaux scientifiques du monde, semble avoir été oublié, alors que si cela a été publié, c’est que des gens cherchaient par n’importe quels moyens à démontrer quelque chose qui est tout à fait invraisemblable : que l’hydroxychloroquine tuait 9 à 10% des gens qui en prenaient. Ce n’est pas une erreur. Il s’est passé quelque chose qui est exceptionnelle et qui n’est jamais arrivée : la qualité de l’analyse a été remplacée par l’idéologie. »

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.