Emmanuel Todd : flamboyance de l’analyse… malgré quelques conneries

Emmanuel Todd : flamboyance de l’analyse… malgré quelques conneries

Mais qu’est-ce qui me fascine autant chez Emmanuel Todd – au point qu’il n’est guère d’interventions de sa part que le yetiblog ne relaie pas – et qu’est-ce qui malgré tout m’exaspère autant à chacune de ses prestations ?

Sa dernière apparition sur TV5 Monde le 20 juillet résume à elle seule les fulgurances et les limites (acceptées) du personnage.

Passons sur les fulgurances, bien connues : son analyse au scalpel de la macronie dégénérescente et impuissante, son assassinat en coupe réglée de l’UE et de l’euro, sa reconnaissance émue du mouvement des Gilets jaunes…

Le dénouement de la crise actuelle passera par un affrontement extrêmement violent entre les forces populaires et les “1%”

Mais que de limites incompréhensibles aux thèses d’Emmanuel Todd :

  • son appel, pour sortir de la mouise, à s’appuyer… sur le “modèle” américain !!!
  • sa croyance forcenée – méthode Coué ? – en une solution non-violente à l’épouvantable crise que nous traversons, alors qu’il est désormais évident que le dénouement de la crise actuelle passera par un affrontement extrêmement violent entre les forces populaires et les “1%” qui détiennent non seulement les richesses du pays, mais aussi le pouvoir politique.

Mais pas grave, autant Emmanuel Todd est imparable en matière d’analyses démographiques et sociales, autant il est parfois léger en matière de conclusions politiques (un syndrome sans doute mal digéré de son fameux “hollandisme révolutionnaire”). On lui pardonne pour tout le reste.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.