Emmanuel Todd (QG) : « Il faut être forts et unis en tant que Français »

Emmanuel Todd (QG) : « Il faut être forts et unis en tant que Français »

Pas eu le temps pour raisons personnelles (la mort de mon petit frère) de pondre aujourd’hui mon petit billet quotidien perso. Pas grave, il y a de la relève : Emmanuel Todd interviewé par Aude Lancelin pour QG.

Une fois de plus ça déménage. Sur le souverainisme façon Onfray, par exemple :

« Si on pense à des questions économiques ou à des rapports à l’Europe, je ne serais sans doute pas loin [des idées souverainistes, ndlr].

Mais l’une des choses qui pourrit ce souverainisme, c’est de façon souterraine une sorte de xénophobie anti-musulmane, une obsession de l’Islam qui pour moi est un problème pas uniquement moral. C’est inacceptable sur le plan moral. Mais surtout, ça fait du souverainisme à la française un échec assuré. C’est pour se chauffer. Haïr, ça fait du bien.

La France ne pourra pas se priver de 20% des gens qui ont des noms musulmans, arabes ou kabyles

Mais dans un contexte où vous avez 20% de naissance portant un prénom musulman, vous vous désarmez. Il faut être forts, il faut être unis en tant que Français.

On n’est pas si nombreux : 67 millions. On ne va pas se priver dans les jeunes générations de 20% des gens qui ont des noms musulmans ou arabes ou kabyles. C’est juste pas possible. C’est se condamner à l’impuissance.

J’ai feuilleté la revue de Onfray [Front populaire]. J’ai vu défilé les noms. À part mon copain Boulo qui s’est égaré là temporairement, c’est effrayant.

La pré-condition d’un souverainisme efficace, ça serait d’être inclusif, intégrateur. »

Bon, ben finalement je l’ai fait mon petit billet du jour. Parce qu’autant vous dire, j’adhère à 100% avec les propos d’Emmanuel Todd. (Bon vent, mon petit frère.)

=> Source : Quartier libre, QG

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.