Épidémie de Covid-19 : faux rebond aux États-Unis ?

Épidémie de Covid-19 : faux rebond aux États-Unis ?

On parle beaucoup du rebond de l’épidémie de Coronavirus aux États-Unis, souvent pour stigmatiser la politique sanitaire du gouvernement fédéral [illustration ci-dessus]. Pourtant l’examen en détail de la progression du Covid-19 montre une réalité à la fois plus complexe et plus logique.

En effet si l’épidémie de Covid-19 montre un rebond évident sur l’ensemble du territoire états-unien, il en va très différemment quand on descend l’étude État US par État US, chacun d’entre eux ne connaissant en fait qu’un seul pic plus ou moins prolongé, mais décalé dans le temps comme si le virus s’étendait lentement sur l’ensemble du territoire, avec une progression d’est en ouest.

Ainsi, les États de New-York, du Michigan (est du pays) ont connu un seul pic en mars-avril, celui de l’Illinois (plus au centre) en mai.

Par contre, le pic de la maladie ne fait qu’arriver au Texas en Arizona ou en Californie (est du pays).

Enfin trois exceptions avec deux pics distincts : l’Ohio, la Louisiane et Washington (État au nord-est du pays, à ne pas confondre avec la ville Washington DC où siège la Maison-Blanche).

Ceci dit, cette analyse n’exclut évidemment pas de leurs responsabilités les autorités sanitaires et politiques états-uniennes, comme leurs homologues français, d’avoir laissé se propager le virus en toute irresponsabilité.

=> NB : cette étude porte sur les 26 États américains (sur un total de 50) pour lesquels les données d’évolution des nouveaux cas sont disponibles

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.