5ème République française : de la dégénérescence à la dislocation

5ème République française : de la dégénérescence à la dislocation

Il n’y a plus de 5ème République française. Après trois quinquennats de dégénérescence interminables (Chirac 2002-2007, Sarkozy 2007-2012, Hollande 2012-2017), elle s’est disloquée pour de bon lors du quatrième (Macron 2017-…).

Il n’y a plus de 5ème République quand il n’y a plus de pouvoir, sinon celui où la corruption règne en maître à tous les niveaux et où le jeu des institutions est supplanté par les trafics d’influence.

Il n’y a plus de 5ème République quand le pays est déchiré par des manifestations sporadiques sauvages qui ont succédé à des manifestations de masses ininterrompues depuis deux ans.

Il n’y a plus de 5ème République quand les forces de l’ordre censées défendre l’ordre établi, défient ouvertement les tenants de cet ordre devenu désordre par des manifestations non autorisées… mais prudemment pas interdites non plus.

Il n’y a plus de 5ème République quand les tenants du pouvoir dissolu en sont à se contredire frénétiquement au gré des éléments de langage erratiques de leurs chargés de com’ et des exigences de leurs commanditaires privés.

Il n’y a plus de 5ème République quand les citoyens dégoutés n’y vont même plus voter : plus de 60% d’abstention au second tour des municipales de ce 28 juin 2020.

En fait, il n’y a plus de République tout court non plus puisque aucune force constituée, aucun contrepouvoir organisé n’est manifestement prêt à assurer la transition politique et à installer la 6ème République. Le pays en est là. Reste à savoir combien de temps durera ce terrible chaos transitoire.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.