“Ghabidine” à la recherche des sources de l’espèce humaine

Petite parenthèse perso : lui, c’est mon petit frère, Thierry Tillet, un pote de feu Théodore Monod. Je suis assez fier de ce qu’il a fait dans le désert saharien depuis toutes ses années, à la recherche des sources de l’espèce humaine. “Ghabidine”, c’est le nom que lui ont donné les gens du désert qui le côtoient et l’accueillent depuis quarante-sept ans.

=> Lire aussi : Portrait : Thierry Tillet, l’archéologue explorateur du Sahara (Géo/AFP)

A propos de Pierrick Tillet 3741 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.