Le virus de la colère et de la révolte populaire attaque le coeur de l’empire

Une épidémie peut en cacher une autre. À peine sortie de l’épidémie de coronavirus qu’il a si mal gérée, le bloc occidental se voit menacé par le virus de la colère et de la révolte populaire. Premier visé, comme à chaque chute de civilisation, le coeur défaillant de l’empire.

Toutes les images qui suivent ont été tournées aux États-Unis ce samedi 30 mai 2020.


[Traduction : manifestations contre la mort de George Floyd, un Noir tué par la police à Minneapolis (2020). Photographié par John Minchillo et Julio Cortez]


[Vitre brisée à l’extérieur de l’entrée principale du siège d’Atlanta de CNN ; les manifestants applaudissent]


[Des centaines de New-yorkais ont repris à leur compte le combat de #Minneapolis hier soir ! Les porcs ont essayé d’effrayer les foules, mais personne n’a reculé ! Les fourgons de police ont été chassées, les porcs repoussés et leurs voitures taguées de #FTP (fuck the police, ndlr) ! Manifestations sporadiques à la mémoire de #GeorgeFLoyd !]


[#EEUU Californie. La foule affronte la police de Los Angeles lorsque celle-ci tente d’arrêter un manifestant.]

A propos de Pierrick Tillet 3652 Articles
Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation.