La nouvelle charge au scalpel du Pr Raoult contre les véritables malades

La nouvelle charge au scalpel du Pr Raoult contre les véritables malades

La dernière intervention du Pr Raoult au micro d’André Bercoff sur Sud Radio ce mercredi 27 mai vaut une nouvelle fois le détour. Une hécatombe vacharde contre les malades qui gouvernent notre santé + une réflexion passionnante sur le but et les aboutissements de la médecine dans différents pays.

Rien de plus jouissif que de voir Raoult mettre a nu l’incroyable perversion du milieu sanitaire dans le bloc occidental, la veulerie complice du monde politique… et la bêtise insondable des esprits faibles qui reprennent les éléments de langage des premiers en ayant l’impression de s’y opposer (ah, leurs ratiocinations interminables sur ce qui est “scientifique” et ce qui ne l’est pas  😀 ).

Mais l’interview, menée posément par André Bercoff, ne se limite pas à un chamboule-tout jouissif contre les figures déboulonnées de l’industrie pharmaceutique capitaliste. Elle contient en conclusion une intéressante réflexion sur le but et les aboutissements de la médecine. Comment se fait-il, s’interroge Raoult, que les adeptes autoproclamés de la méthode scientifique (et du médicament breveté) se fassent damer le pion en matière de résultats par des utilisateurs de médicaments génériques ? Comment se fait-il qu’un pays comme Cuba parvienne à dépasser son voisin états-unien en matière d’espérance de vie ?

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.