Covid-19 : Discovery, un (nouveau) fiasco pour la France et pour l’UE

Covid-19 : Discovery, un (nouveau) fiasco pour la France et pour l’UE

L’épidémie de coronavirus touche à sa fin, réduit à un état résiduel – je parle sous l’autorité des quelques grands professeurs de médecine qui ont échappé au naufrage de leur hiérarchie – et voilà qu’on nous annonce la proclamation prochaine des résultats de l’essai clinique “scientifique” Discovery. Un fiasco monumental !

Le fiasco ne vient d’ailleurs pas seulement du fait que ces résultats arrivent après la bataille… mais parce qu’il n’y a pas de résultats ! Discovery fut lancé par les sommités politiques et sanitaires du pays, principalement pour faire la nique au traitement préconisé par le professeur Raoult, lequel avait le tort de ne pas suffisamment satisfaire les intérêts goulus des grands labos pharmaceutiques privés.

Pendant que le traitement du professeur Raoult faisait ses preuves, du moins à Marseille et là où quelques médecins et quelques pharmaciens osèrent transgresser les interdits criminels venus d’en haut, l’essai clinique Discovery s’enfonçait dans le néant et devrait couvrir de honte ses initiateurs s’il leur restait encore une once d’honneur et de dignité.

Pour l’heure, euh non, « on n’a rien de concluant »

Les résultats de l’essai Discovery devaient être communiqués début avril. Le président Macron les annonce désormais pour les environs du 15 mai tout en précisant du bout des lèvres que pour l’heure, euh non, « on n’a rien de concluant » !

Mais l’échec n’est pas seulement français. Il infecte grave toute l’Union européenne que le gamin insupportable de l’Élysée avait mouillée dans sa triste initiative. Discovery devait être mené dans un maximum de pays membres. Las, la tocade clinique “randomisée” subit d’abord la rebuffade des cobayes français qui refusèrent tout net de participer à ce cirque. Et en dehors de la France ce fut pire, un seul patient volontaire – luxembourgeois – sacrifia à l’expérience.

Et voilà nos Diafoirus tout foireux devant leurs éprouvettes, tandis que l’épidémie achève sa courbe en cloche pour s’en aller comme viennent et partent toute les épidémies virales depuis la nuit des temps. Voilà que ces calamiteux pantins, qui mirent si longtemps à réagir quand le mal fut annoncé, viennent de prolonger une urgence sanitaire inutile jusqu’à fin juillet. Nous voilà, nous, malheureux citoyens obéissants d’un pays en déroute, contraints, mais un peu tard, d’acheter et de porter ces masques qu’on nous refusait au plus fort du fléau pour d’obscures et sournoises raisons.

Voilà comment tout un pays s’abime dans le ridicule.

=> Lire : Essai clinique Discovery: nouveau fiasco européen face au Covid (Sputnik)

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.