Le chemin des possibles se rétrécit : en route vers la guerre civile ?

Le chemin des possibles se rétrécit : en route vers la guerre civile ?

Indécrottables naïfs qui pensaient encore obtenir justice au pénal ! Bien évidemment, c’était une illusion. Parce que bien évidemment la Justice n’est pas là pour rendre la justice, mais pour protéger l’ordre établi… et ses garants du moment !

Si la Justice était là pour rendre la justice, ça se saurait. Pensez aux Balkany, pensez à Sarkozy, à Richard Ferrand et à tous ses élus dont on ne compte plus les casseroles judiciaires au cul sans qu’il ne leur arrive jamais rien. Comparez avec ce qui est tombé sur la gueule des Gilets jaunes et des crève-la-faim coupables d’avoir osé piquer un sandwich.

Quand la protection judiciaire existante ne paraît plus suffisante aux dominants, ils se ruent dessus pour la renforcer. Et y parviennent sans encombres, vu que ce sont eux qui détiennent les rouages de l’État.

Incorrigibles naïfs… mais pour combien de temps ? Car lorsque la Justice ne suffit pas à rendre la justice, quand l’horizon politique est totalement bouché – ne me faites pas rigoler avec l’élection de 2022 ! –, quand l’horizon social l’est encore plus, que reste-t-il pour se faire entendre ?

Next French Revolution, par Jon Berkeley

Au fait, connaissez-vous la différence entre une guerre civile et une révolution ? Une guerre civile, c’est quand le peuple perd ; une révolution, c’est quand c’est le peuple qui gagne.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.