10 livres de ma vie : 6. L’Usage du monde, Nicolas Bouvier

10 livres de ma vie : 6. L’Usage du monde, Nicolas Bouvier

“L’Usage du monde” de Nicolas Bouvier raconte le voyage que fit celui-ci avec son ami le dessinateur Thierry Vernet, de Genève à la passe de Khyber, entre Afghanistan et Pakistan, de juin 1953 à décembre 1954, à bord d’une modeste Fiat Topolino.

La Fiat Topolino de Nicolas Bouvier et Thierry Vernet

Le livre de Nicolas Bouvier est devenu – à juste titre – emblématique de la littérature de voyage. Mais le voyage selon Nicolas Bouvier ne consiste à partir à la découverte du vaste monde. Un voyage n’est pas une fuite ou une échappée touristique. Nicolas Bouvier ne visite pas les pays et les gens qu’il rencontre. Il s’y engouffre et s’y immerge.

« Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait. »

Le conseil de Nicolas Bouvier ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd. Je décidais moi aussi d’entreprendre mon voyage au long cours, mais “à domicile”, celui qui commence au quotidien, chaque matin sur le pas de ma porte, pour qu’il devienne à chaque instant une source d’émerveillement, d’ébahissement, de colère ou d’indignation. Je voulais, comme m’y invitait Nicolas Bouvier, me laisser « remodeler » par ce voyage au jour le jour, m’y engloutir…

Dessin de Thierry Vernet pour L’Usage du monde

<= Livre précédent – Livre suivant =>

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.