Covid-19 : quand la réalité anéantit la fiction “exceptionnaliste” occidentale

Covid-19 : quand la réalité anéantit la fiction “exceptionnaliste” occidentale

Je voudrais mettre l’accent sur un détail (cruel) du dernier billet du Grand jeu. Il s’agit d’un document publié le 27 janvier 2020 – notez bien la date : janvier 2020 ! – par Forbes, le magazine économico-financier néolibéral par excellence, et relayé dans un article de Moon of Alabama intitulé “Exceptionalistic Claptrap” (en gros : clap de fin pour l’exceptionnalisme US).

Ce graphique montre les pays les mieux et les moins bien préparés à affronter une épidémie… selon les spécialistes “scientifiques” américains !

Les pays les mieux et les moins bien préparés pour affronter une épidémie

Mais depuis janvier, le tsunami coronavirus est passé, la réalité a anéanti la fiction « scientifique » US, l’exceptionnalisme à la sauce néolibéral et l’arrogance occidentale :

Nombre de morts du Covid-19 pour 100.000 habitants (source : Université Johns-Hopkins, Eurostat, Banque Mondiale)
Nombre de morts total du Covid-19 (source : Université Johns-Hopkins, Eurostat, Banque Mondiale)

Vous avez noté : ne figurent dans ces deux derniers graphiques que les pays du bloc occidental.

  • États-Unis : 18,6 morts/100.000 habitants
  • Royaume-Uni : 39,4
  • Italie : 45,8
  • Espagne : 52
  • France : 36
  • Pays-Bas : 27,4

Mais pas de Chine (0,3 mort/100.000 hab.), pas de Russie  (0,7), pas de Corée du sud (0,5), pas de Cuba (0,5), pas de Venezuela (0,03)…

Ça va, vous avez compris ?

 

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.