Ne pas oublier la colère et la détermination à ne plus accepter l’inacceptable

Ne pas oublier la colère et la détermination à ne plus accepter l’inacceptable

Note du Yéti : relayé par l’ami Bob Solo, ce texte du collectif de soignants du Mans reprenant une initiative du Dr Sabrina Ali Benali.


« On n’oubliera pas », c’est une parole présidentielle reprise à l’infini par les soignants qui ont bien entendu que tout serait bien vite oublié, dès que le Covid ne ferait plus l’actualité.

Notre collectif, cinq soignants au départ, naît d’une colère grondante qui somnolait peut-être un peu trop depuis des années et qui surgit à l’occasion de cette crise sanitaire. L’épidémie actuelle dévoile au grand public – et catalyse dans le corps soignant – , les graves manques “de tout” qui se sont installés par la volonté du pouvoir politique. C’est un geste explicite du docteur Sabrina Ali Benali, adressé au président, qui repris et adopté par divers soignants, est venu motiver notre projet. Une mosaïque de photographies de soignants – au sens large – manifestant leur colère à l’égard des politiques de santé, passées et actuelles.

Parce que des remerciements, des applaudissements, et des discours sans actes forts ne suffisent plus.

Toi l’infirmier, toi le psychologue, toi l’ASH [agent des services hospitaliers, ndlr], toi le médecin, toi l’aide-soignant, toi l’AMP [aide médico-psychologique], toi le travailleur social, qui subis depuis des années cette destruction massive, volontaire et programmée de notre système de protection sociale, toi la blouse blanche qui donnais hier beaucoup, qui donnes tout aujourd’hui face à la pandémie, il faudra donner de la voix demain. La rhétorique guerrière employée par le gouvernement enjolive un quotidien plus que précaire.

Ce projet artistique a pour but d’exprimer, par la photographie, mais aussi la voix, le dessin, la peinture, l’écriture… la colère et la détermination des professionnels de santé à ne pas oublier. La mosaïque photo a pour but de mettre en évidence un « oxymore visuel » en associant deux symboliques opposées : celle de la bienveillance, communément associée à tous les métiers du prendre-soin, et celle de la colère exacerbée par nos conditions de travail depuis de nombreuses années. « On n’oubliera pas » est un projet artistique engagé, à portée hautement symbolique. Pour de meilleures conditions de travail. Pour des soins de meilleure qualité. Pour que, après des années de restrictions budgétaires, la vie prime enfin sur le profit.

Exprimons aujourd’hui sur cette page ce que nous désirons partager dans la rue demain.

Rassemblons-nous “virtuellement” ici aujourd’hui, avant de nous rassembler dans la rue demain.

Formons une nouvelle mosaïque : celle d’un collectif qui sera prêt à descendre dans la rue pour réclamer davantage de justice sociale. Une mosaïque vivante qui revendiquera un système d’accès aux soins qui ne soit ni indigent ni indécent. Et si nous sommes nombreux à marcher, nombreux à crier, nombreux à lutter, ils n’auront alors plus d’autre choix que de nous écouter.

Enfin, espérons que la population dans son ensemble manifestera à nos côtés pour notre système de santé.

Que les dits « héros » d’aujourd’hui, méprisés hier, ne soient pas les oubliés de demain.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.