Chloroquine : mises au point de médecins choqués par les intox officielles

Chloroquine : mises au point de médecins choqués par les intox officielles

Face à l’hystérie qui s’est emparée des réseaux sociaux, chauffés à blanc par des autorités, de pseudo « spécialistes » et des médias totalement irresponsables, voici quelques éléments d’informations diffusés par ceux qui sont à la pointe du combat contre le Covid-19 et doivent être écoutés en priorité. Nul n’est infaillible… mais nous n’avons qu’eux !

Voici deux interventions en date qui me semblent capitales. Écoutez-les attentivement.

Le professeur Éric Chabrière [photo], Institut des maladies infectieuses, IHU Marseille :

« Quand on est en état de guerre, on fait avec les moyens, et pour l’instant [le protocole du Pr Raoult, hydroxychloroquine + azithromycine, ndlr] est une des meilleures pistes qui existent. »

Le professeur Christian Perronne, chef du service infectiologie à l’hôpital de Garches :

« L’hydroxychloroquine est un médicament qui marche à condition de ne pas attendre que les  malades soient dans un état trop grave en réanimation. »

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.