« La pince à linge » chantournée par Les 4 Barbus

Photo : 4Barbus.jpg

Où l’on se marre à son écoute. Chaque lundi, pour bien commencer la semaine, on s’en met une poilante tout droit dans les oreilles. C’est la chanson du lundi.

Ça fait des mois que ça dure. Tous les lundis, le menu de la cantine, c’est chanson. On démarre aujourd’hui une nouvelle série. Où la chanson fait sourire, fendre la pêche, fendre la poire, taper sur le ventre, dilater la rate et gymnastiquer les muscles zygomatiques.

Cruel dilemme. On commence par quoi ? Une toute fraîche, une vieille recette ou bien une très vieille galette ? 

On opte pour la biographie de Jérémie-Victor Opdebec, l’immortel inventeur de la pince à linge, célébré par des vers impérissables de Pierre Dac et Francis Blanche écrits en 1949.

Le compositeur est un métèque, un troisième génération, un descendant de l’immigration économique, un faux Allemand dont le patronyme trahit son origine flamande. Ludwig van Beethoven est une honte de nos voisins d’outre-Rhin… si l’on s’en tient aux discours soufflant des fosses à purin nationalistes.

Je t’offre ici une interprétation de « La pince à linge » en public, on ne disait pas encore en live, d’un ensemble vocal, on ne disait pas encore un boys band, qui sévissait sous le nom des 4 barbus. Nos chanteurs ont hélas cessé leur activité alors que je portais encore des culottes courtes. Ce qui m’a privé du plaisir de les voir sur scène. 

Musique maestro !

A propos de Pierrick Tillet 3814 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.