5 citations uppercut d’Emmanuel Todd pour anticiper ce qui nous attend

5 citations uppercut d’Emmanuel Todd pour anticiper ce qui nous attend

Emmanuel Todd interrogé par EcomNews sur son livre “Les luttes de classes en France au XXIe siècle”. Son interview résumée en 5 extraits (un brin revus et corrigés par moi-même) :

« Le phénomène Gilets jaunes a attiré mon attention d’historien, je me suis dit “qu’est-ce qui se passe ?” et j’ai voulu comprendre… »

« Il y a eu un cycle sociétal allant de 1968 à 2018 durant lequel les gens ont vécu sur l’héritage des Trente glorieuses avec le sentiment d’une société qui avait résolu pour l’essentiel les questions économiques et la question du pacte sociale, une situation que les gens, malgré les difficultés, pensaient acquise. Mais depuis le début des années 2000, et particulièrement depuis la grande récession de 2007, on est passé dans une autre phase où le niveau de vie baisse. »

« Dans un pays où le niveau de vie baisse, la préoccupation des gens, ce ne sera plus de savoir ce qui se passe dans des quartiers où il y a un peu plus d’“Arabes”, ça sera de savoir pourquoi la classe dirigeante française, si fortement associée à l’État, a mis son pays dans un tel état. Je décris une société qui dans la phase antérieure regardait vers le bas pour voir ce qui était plus minable qu’elle, mais qui opère un véritable retournement pour voir ce qui se passe vers le haut. Pour moi, la lutte des classes, c’est 99% des Français contre les 1% d’en haut. »

« Au stade actuel, la violence vient d’en haut. On a une classe dirigeante, que j’appelle “l’aristocratie stao-financière”, qui est en échec, qui a atteint le stade absolu de l’irrationalité, et qui se venge sur le peuple français. L’affaire des retraites est un acte incroyable de nihilisme social. »

« Pour moi, rien n’est possible sans les retrouvailles entre Français que permettrait la sortie de l’euro. Avec cette histoire de retraites, les Français vont être confrontés à un choix très radical : est-ce que vous voulez des retraites, ou est-ce que vous voulez l’euro. Difficile de faire des prédictions sur l’avenir, mais l’habitude de la France comme pays, c’est plutôt de se relever que de mourir. »

=> Source : EcomNews

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.