Retraites : le 49.3 comme détonateur de l’explosion de colère populaire ?

Retraites : le 49.3 comme détonateur de l’explosion de colère populaire ?

Avec le vote inévitable de l’escroquerie monumentale qu’est le projet de réforme des retraites, chacun sent bien que l’on s’approche du point de rupture, du moment où des décisions douloureuses devront être prises, sauf à sombrer dans une désolation sociale pour des décennies.

Le travail de harcèlement mené par l’opposition parlementaire pour retarder l’échéance permet d’attirer l’attention sur l’inanité des mesures imposées et de mobiliser l’opinion publique. Avec parfois l’aide surprenante des représentants de la majorité LREM, décidément plus bêtes que leurs pieds :

Mais le jeu parlementaire, vicié par une constitution 5ème République dénaturée au fil du temps, et plus du tout représentatif de la volonté populaire comme le démontre cette triste foire d’empoigne sur un projet rejeté par une immense majorité de la population, ne permet pas d’empêcher cette échéance.

Sombrer ou renverser le destin, chaque citoyen va donc devoir prendre ses responsabilités en un moment qui s’avère historique

Une chose est sûre : pour pallier à la défaillance de la représentation politique, les citoyens français ne pourront pas compter sur le soutien des centrales syndicales qui, une fois de plus, se couvrent de honte en fixant la prochaine journée de grève… au 31 mars !

Les différentes catégories sociales se montrent cependant toujours très mobilisées, à l’image des actes toujours ininterrompus de Gilets jaunes ou celles des avocats bloquant le tribunal de Paris.

Sombrer ou renverser le destin, chaque citoyen va donc devoir prendre ses responsabilités en un moment qui s’avère historique. Et, plutôt que de le regretter, l’on en viendrait presque à espérer l’emploi du 49.3 pour servir, enfin, de détonateur à une explosion salvatrice de colère populaire.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.