Réfugiés : mais que diront nos livres d’Histoire pour justifier toute cette horreur ?

Photo DasistEuropa1.jpg

Quelles salades devront inventer les historiens au service du pouvoir pour excuser ces crimes contre l’humanité ? Cette barbarie qui appelle en retour une autre barbarie.

Photo Das ist Europa 2

Das ist Europa. C’est l’Europe. Voici le titre générique donné par la photographe à l’ensemble de photos qu’elle nous présente.

Photo Das ist Europa 3

Anke Schneider est allemande. Je n’en ai pris qu’une poignée et tu peux regarder toutes ses photos ici.

Photo Das ist Europa 4

C’est via une copine néerlandaise que j’ai fait cette découverte. Le pouvoir n’a pas encore compris que l’information circule même sans ses journaux aux ordres.

Photo Das ist Europa 5

Pas de dépaysement. Chez nous on connaît la même chose à Grande Synthe, à Calais, à Paris et en mille autres lieux moins photographiés.

Photo Das ist Europa 6

Que se passe-t-il dans la tête d’un militaire armé d’une matraque devant un bébé qui pleure ? Le soldat appartient-il encore à l’espèce humaine ?

Photo Das ist Europa 7

Que se passe-t-il dans la tête d’un politicien qui envoie l’armée contre des enfants apeurés, affamés et transis ? Le politicien appartient-il encore à l’espèce humaine ?

Photo Das ist Europa 8

Les historiens du futur parviendront-ils à trouver des différences entre les camps nazis et les European hot spots ?

Photo Das ist Europa 9

Si on n’est plus très sûr que des militaires et des politiciens installés bien au chaud soient encore des êtres humains, par contre on sait qu’un réfugié transi sous la pluie conserve son humanité.


« Étriper un membre du parti socialiste / Empaler un entrepreneur capitaliste / Lapider un bataillon d’éditorialistes […] » J’en rêve parfois chante Jean-Hervé Marouin.

A propos de Pierrick Tillet 3658 Articles
Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation.