« La société penche vers la droite. » Mais où c’est qu’ils zont vu ça ?

Cd77cWmWIAA-XaI.jpg

« La société penche vers la droite. » On peut lire ou entendre ça tous les jours comme un refrain chanté sur tous les tons pour nous démoraliser. Mais où c’est qu’ils zont vu ça ?

« La société penche vers la droite. » Une seule Caroline, juste avec ses petits bras musclés et une poignée de copains, lance une pétition et c’est 1,27 million de personnes qui la signent ! Rien que ça !

« La société penche vers la droite. » Une dizaine de jeunes vidéastes, et pour une organisation de masse c’est encore un peu juste, balancent une vidéo collective de deux minutes, #OnVautMieuxQueCa, et les témoignages sur le travail arrivent comme un raz de marée ! Rien que ça !

« La société penche vers la droite. » Trois pingouins, deux franciliens et une marseillaise, lancent sur Facebook un appel à manifester le 9 mars et des centaines de milliers de personnes sont dans la rue le 9 mars ! Rien que ça !

« La société penche vers la droite. » Un journaliste, à la tête du puissant journal trimestriel Fakir, tourne le film Merci patron ! avec le financement princier de ses 6 500 abonnements à 30 euros pour deux ans. Trente neuf écrans en première semaine, et malgré une censure insidieuse, deux-cent-un écrans en quatrième semaine tellement le public en fait un succès. Rien que ça !

« La société penche vers la droite. » Des étudiants renâclent devant un avenir magnifique et notre bien-aimé gouvernement, tétanisé par la trouille, ferme les locaux des universités, envoie sa police gazer et matraquer à tout va.

« La société penche vers la droite. » Les footballeurs, entraîneurs et arbitres s’assoient pendant le match. Un geste à la mémoire des réfugiés qui ont perdu la vie en tentant de fuir guerre ou répression. Des footeux grecs ! Des gens qui ont eux aussi quelques menus tracas… De deuxième division ! En clair, des prolos du foot… Et les spectateurs les applaudissent à pleines mains en huchant leur accord.

« La société penche vers la droite. » Mais où c’est qu’ils zont vu ça ?

Ceux qui penche à droite, ce sont organisations syndicales et politiques qui sont encore en train de blablater… Debout sur le frein quand elles ne voient pas des avancées positives dans la loi El Khomri.

Ceux qui penche à droite, ce sont bourgeois, dirigeants et faiseurs d’opinion, le cul sur un fauteuil devant un micro, incapables de comprendre un rejet global infiniment plus large qu’une loi El Khomri.

Au vote pour le choix des délégués d’une AG à Paris le représentant de l’UNEF obtient… trois voix ! Sont incapables de comprendre qu’on se branle de la gauche et de ses compromis. On veut juste virer l’oligarchie et en finir avec ce monde inhumain.

=> Le site On vaut mieux que ça.


« Si les gaz et les coups ne sont pas suffisants / Charognes ! / Il vous faudra tuer tous vos enfants. » Lise Médini chante Charognes !

A propos de Pierrick Tillet 3661 Articles
Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation.