Griveauxgate : le “11 septembre” noir de la macronie

Griveauxgate : le “11 septembre” noir de la macronie

Panique et chaos au dernier étage ! Vous vous rappelez la pyramide des classes dessinée par Emmanuel Todd dans son dernier ouvrage ? Eh bien, son sommet, celui des 10% de riches aujourd’hui sous protection macronienne, vient d’être percutée de plein fouet par le Griveauxgate via le supersonique Pavlenski.

Et ça braie, et ça gueule, et ça perd les pédales, et ça ne sait plus où ça est :

Tout y passe en dépit du bon sens : une attaque de la Russie [Piotr Pavlenski est un opposant notoire à Poutine réfugié politique sous présidence Hollande, ndlr], l’anonymat sur les réseaux sociaux [la sextape a été publiée en dehors des réseaux sociaux par des gens pas du tout anonymes, et les principaux influenceurs de Twitter postent sous leurs noms], salaud de Branco [Juan Branco est l’avocat de Piotr Pavlenski]…

Dans les étages inférieurs de la pyramide sociale, silence radio (et même, si vous écoutez bien, des rires étouffés, quelques premiers soupirs de soulagement…)

La vérité est qu’ils sont cette fois sérieusement touchés et que leur maison brûle. Toutes leurs protections morales sont pulvérisées. Ils sont limite saut dans le vide. À moins d’un mois des municipales, la maison Macron, cette cohorte puante de bras cassés, de salopards, de menteurs, de nuls à chier imbuvables, n’a tout bonnement plus de têtes de liste dans la capitale.

Qu’on arrête de nous faire le coup de la vertu outragée, de la démocratie bafouée, de la vie privée sacrée, du malheureux couple Griveaux meurtri et humilié… C’est la guerre ! La guerre des classes. Et à la guerre, tu ne joues pas la comédie de la bienséance hypocrite comme dans un conseil d’administration bien feutré. Tu cognes pour démolir ton adversaire. Chacun ses LBD. Avec le Griveauxgate, la macronie vient de se prendre une sacrée décharge de LBD Pavlenski dans la gueule.

Non, ce n’est pas la vie privée de Griveaux qui a été touchée, c’est la muraille de bien-pensance gluante avec laquelle l’aristocratie financière entube le peuple depuis des décennies qui vient d’être anéantie. D’ailleurs, écoutez les réactions du peuple dans les étages inférieurs de la pyramide sociale, la petite bourgeoisie, les classes intermédiaires, le prolétariat : silence radio ! Et si vous approchez un peu, vous entendrez, j’en suis sûr, quelques rires étouffés, quelques premiers soupirs de soulagement…

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.