On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas

A.Tzortzinis1.jpg

« L’Europe qui protège. » Tu te souviens de cette fable pour enfants crédules qu’on nous racontait naguère ?

A.T.2.jpg

Time a nommé Angelos Tzortzinis Time’s Wire Photographer, photographe d’agence de l’année pour son travail en Grèce.

A.T.3.jpg

Des photos en noir et blanc d’Angelos Tzortzinis, tu peux en voir sur sa page Facebook.

A.T.4.jpg

Des photos d’Angelos Tzortzinis, tu peux en voir sur son compte Twitter.

A.T.5.jp

Des photos d’Angelos Tzortzinis, tu peux en voir dans le Figaro. Comme un peu partout.

A.T.6.jp

« Il faut que le monde entier voie cela. Ça ne va pas s’arrêter. Ils vont continuer à arriver, en risquant tout. […] Peut-être que si on continue à montrer ces images, quelque chose changera. C’est mon espoir. » (Aris Messinis, responsable photo de l’AFP en Grèce)

A.T.7.jp

Tu peux aussi lire Angelos Tzortzinis. Les camps d’extermination des nazis, le citoyen lambda pouvait dire qu’il ne savait pas. Mais aujourd’hui, un photographe reçoit une distinction mondiale pour son travail, on a des photos chaque jour, des reportages chaque jour, des coups de gueule d’organisations chaque jour. Des personnes qui écrivent, photographient, manifestent, hurlent, barbouillent les murs, construisent des abris, donnent des couvertures et des tentes et des caravanes, distribuent de la soupe. Non. On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas.

A.T.8.jp

On fera remarquer en passant que Angelos Tzortzinis, photographe d’agence, est pigiste à l’AFP comme chez d’autres employeurs. C’est à dire un vacataire, un intérimaire, un gueux payé avec le dos de la cuillère.


<< Et j’entends des enfants / D’une autre galaxie / Et leur musique me dit / Qu’il n’y aura pas de rescapés / Car ces enfants ont des yeux / Brûlés par la colère >> Faire éclater cette ville, Mama Béa.

A propos de Pierrick Tillet 3745 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.