Gilets jaunes acte 64 : ne retenir que les côtés positifs pour son camp

Gilets jaunes acte 64 : ne retenir que les côtés positifs pour son camp

Quand on est en guerre, on ne retient que les côtés positifs pour son camp. Évoquer le négatif est juste irresponsable, contreproductif et démoralisant. Donc, voici mon petit compte-rendu de l’acte 64 des Gilets jaunes de ce 1er février.

Un acte GJ une nouvelle fois massif

Des robocops qui croyaient prendre et qui sont pris

Des pompiers qui, loin d’avoir abandonné la lutte, sont plus pugnaces que jamais

La résistance de Jérôme Rodrigues

Et jusque chez nos amis martiniquais…

Aux pisse-vinaigres qui se montreraient insistants pour que je leur livre les côtés négatifs de cet acte 64 des Gilets jaunes, je répondrais avec la plus absolue franchise : « Non, il n’y en a pas. La révolution poursuit son cours… »

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.