Révolution française 2.0 : l’irrésistible reconstruction d’un Tiers-État

Révolution française 2.0 : l’irrésistible reconstruction d’un Tiers-État

Lancée par les Gilets jaunes de l’époque (les Sans-Culottes), la première Révolution française a été précipitée par l’entrée dans la bagarre, le 11 août 1789, du Tiers-État, cette coalition bourgeoise qui avait le tort à l’époque de n’être affiliée, ni à la noblesse, ni au clergé, c’est-à-dire au cercle restreint de la monarchie capétienne.

Eh bien, bis repetita, le Tiers-État est en train de se reconstituer sous nos yeux pour la Révolution française 2.0.

Après les ouvriers, les enseignants, les avocats, les médecins, les pompiers… les inspecteurs des impôts !!!

« En tant qu’historien, j’attends avec curiosité l’entrée en rage des enfants de la petite bourgeoisie [entendez le Tiers-État d’aujourd’hui, ndlr]« , disait Emmanuel Todd à propos de son ouvrage Les Luttes des classes en France au XXIème siècle. Eh bien, figurez-vous que c’est fait. Après les ouvriers, les enseignants, les avocats, les médecins, les pompiers… voici qu’entrent dans la danse de l’insurrection – je vous le donne en mille ! – les inspecteurs des impôts !!!

Traduction : « Il y a toute une révolution qui explose en France en ce moment, mais où sont les médias occidentaux ? Les travailleurs, les enseignants, les avocats, les médecins, les pompiers, et maintenant, même les inspecteurs des impôts jettent des copies du Code des impôts et se joignent à la manifestation de masse contre Macron. »

En haut, dans la monarchie macronienne, ils sont faits comme des rats

Qui reste encore à la traîne dans ce soulèvement des classes populaires et moyennes françaises entrées en rage contre le pouvoir, je veux dire à part la hiérarchie inamovible des gardes-chiourmes zélés (préfets, recteurs, proviseurs, petits chefs de service, chefs de police…) ? Les flics de base ? Eux aussi y viendront. Sont juste un peu lents de la comprenette. Il leur faut un peu de temps pour sentir les vents tourner.

En attendant, imaginez nos robocops en train de gazer, matraquer, éborgner le valeureux corps des inspecteurs des impôts de la République… Voulez-vous que je vous précise mon sentiment ? Je crois qu’en haut, dans la monarchie macronienne, ils sont faits comme des rats.

=> Photo : inspecteurs des impôts jetant  leurs copies du Code des impôts le 27 janvier 2020 (notez la tête de leur hiérarchie à gauche).

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.