Vœux de Macron à la presse : c’est l’histoire d’un mec qui coule

Vœux de Macron à la presse : c’est l’histoire d’un mec qui coule

Les vœux à la presse, prononcés ce mercredi 15 janvier par Emmanuel Macron, président par imposture de la République, ressemblaient à une terrible descente aux enfers.

Il y eut, inénarrable moment d’un pouvoir submergé par des infos qu’il ne contrôlait plus, l’attaque désormais archi-convenue contre les réseaux sociaux.

Il y eut la déclaration de guerre imbécile à la France en colère. Une déclaration qui tombait bien : elle dédouanait d’avance la France en colère du sort cinglant qu’elle n’allait pas manquer de réserver à ce petit con.

Il y eut, dans les réactions à ces vœux totalement surréalistes, une réaction à laquelle ne s’attendait certainement pas l’auteur de cette lamentable logorrhée :

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.