Primaires démocrates US : Bernie Sanders peut-il gagner ?

Primaires démocrates US : Bernie Sanders peut-il gagner ?

Un intéressant point de vue sur les primaires démocrates US – et sur la percée spectaculaire de Bernie Sanders – par Politicoboy, citoyen français installé au Texas. Il va de soi que la victoire d’un candidat réellement socialiste à la présidentielle américaine serait un évènement à la fois explosif et historique.


Désormais en tête des sondages en Iowa et New Hampshire, en seconde place nationalement, Bernie Sanders est soudainement pris très au sérieux par ses opposants démocrates, les médias et Donald Trump.

(Cliquer sur l’image pour lire l’article du Jacobin Mag ; idem pour les images suivantes)

Les signes sont encourageants pour Sanders : levée de fonds record (98 millions $ en 2019 dont 35 au dernier trimestre, uniquement grâce à des petits dons – en moyenne, de 18$), qui lui donne un avantage financier sur ses opposants démocrates et prouve l’ampleur du soutien de sa base.

Seul candidat en progression significative dans les sondages, il a des sérieuses chances de remporter trois des quatre premiers États (Iowa, New Hampshire, Nevada) et la Californie lors du Super Tuesday du 3 mars et peut rallier le Parti démocrate derrière lui :

Les médias qui l’ignoraient totalement depuis sa crise cardiaque d’octobre commencent à s’alarmer en considérant qu’il peut battre Trump et produisent des éditos “passifs/agressifs” à double tranchant :

La relative clémence médiatique à son égard devrait rapidement tournée à la franche hostilité, mais peut être trop tard, la primaire de l’Iowa étant dans trois semaines et l’actualité dominée par l’Iran et la procédure de destitution de Trump :

Face à Trump, Bernie Sanders a de solides arguments :

  • une base militante large, énergétique motivée ;
  • il peut mieux que personne dénoncer sa corruption/trahison de la classe ouvrière/posture guerrière au Moyen-Orient ;
  • Trump n’a pas d’arguments solides contre Sanders:

Bernie Sanders est bien positionné pour reprendre les États-clés de la Rust Belt [“ceinture de la rouille”, surnom d’une région industrielle du nord-est des États-Unis, ndlr] à Trump, et jouit d’un fort soutien auprès des minorités. Mais le Parti démocrate semble terrifié à l’idée de lui remettre les clés. Dans ses rangs, beaucoup de professionnels de la politique auraient du mal à trouver un emploi dans une administration Sanders.

=> Source : Politicoboy sur Twitter

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.