Conte de Noël : la magie d’un formidable élan de solidarité collective

Conte de Noël : la magie d’un formidable élan de solidarité collective

Le pouvoir comptait sur la trêve des fêtes de fin d’année pour casser le soulèvement populaire entamé il y a plus d’un an avec les Gilets jaunes. Raté, c’est l’inverse qui est en train de se produire. Les fêtes de cette fin d’année sont en train de précipiter un de ces élans collectifs populaires inouïes comme il n’en existe que peu dans l’histoire d’un pays.

Dès novembre 2018 avec le soulèvement des Gilets jaunes, on sentait que quelque chose d’exceptionnel était en train de se passer : contre toute attente (des autorités), l’opinion publique se montrait d’emblée majoritairement favorable aux émeutiers. Et malgré les tentatives médiatiques forcenées de dénigrement du mouvement, malgré une répression policière féroce et sa conséquence logique sur les chiffres de participation lors des 58 actes hebdomadaires successifs, l’opinion publique gardait pour les mutins en gilets jaunes un regard affectif.

Un ciment de fraternité patriotique et subversive en train de fédérer un peuple autour d’une fierté collective retrouvée

L’affaire de la grande grève contre la destruction du système des retraites – goutte d’eau fangeuse qui fait déborder le vase de la colère populaire – est en train de produire sa magie digne d’un conte de fin d’année : loin d’un retournement de l’opinion escomptée par les autorités, une fierté populaire retrouvée cimente les liens entre les minorités agissantes et la population silencieuse, des manifestations de solidarité qu’on ne croyait plus possible se multiplient, les faits héroïques, propres aux grands soulèvements historiques, se répandent comme traînées de poudre sur les réseaux sociaux.

Ce ciment de fraternité patriotique, subversive, est en train de fédérer tout un peuple autour d’une fierté collective retrouvée et de le retourner contre des autorités hagardes. Tel est le véritable miracle de Noël de cette fin d’année 2019.

Plus d’un millier de pères Noël à moto viennent distribuer des cadeaux aux enfants du CHU de Bordeaux.

Vente de légumes au marché de Cherbourg pour alimenter la cagnotte des grévistes.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.