Réforme des retraites : un cumulard pour remplacer un cumulard

Réforme des retraites : un cumulard pour remplacer un cumulard

Que le gouvernement français ait choisi un autre cumulard privé/public (Pietraszewski) pour remplacer le cumulard Delevoye afin de s’occuper de la réforme des Retraites en dit long aussi bien sur son arrogance que sur son impuissance.

Les casseroles du nouveau nommé valent déjà semelles de plomb. Ex-responsable des ressources humaines dans le groupe Auchan – où il s’était distingué pour avoir mis à pied une salariée syndiquée de la CFDT au motif d’ « erreur de commande de 80 centimes d’euro et un pain au chocolat cramé donné à une personne » –, Laurent Pietraszewski est député LREM depuis 2017… ce qui ne l’a pas empêché de remplir une mission CDD de deux mois (août et septembre 2019) comme “responsable département ressources humaines” chez son ancien employeur pour la modique rémunération de 71.872 euros nets, soit 35.936 euros nets par mois !

La balle est dans le camp des grévistes

Que le régime n’ait plus d’autres « ressources humaines » présentables à disposition qu’un sbire aussi douteux que ce Pietraszevki – dont on peut parier que la nomination déclenchera un nouveau tollé dans l’opinion publique – démontre à l’évidence qu’il est aujourd’hui dos au mur et n’a plus d’autre choix que de pallier au plus pressé pour achever son saccage social sous la pression de ces commanditaires.

En clair, le régime n’est juste plus vraiment maître de ses manœuvres, ce dont ses opposants grévistes – soutenus par une très grande majorité de citoyens français – feraient bien de profiter en appuyant encore un peu plus sur l’accélérateur de la mobilisation.

EDIT – Les 71.872 euros seraient, nous dit le groupe Auchan, « une indemnité pour licenciement économique ». Un licenciement économique prononcé plus de deux ans après l’élection de Pietrazsewski comme député !!! Au fait, depuis quand une élection à la députation vaut-elle motif à licenciement économique ?

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.