Gilets jaunes 1 an : architectes du mal radical et résistants en France

Gilets jaunes 1 an : architectes du mal radical et résistants en France

Dans le billet précédent du yetiblog, le journaliste Cris Hedges nommait les responsables du mal radical aux États-Unis. Il en existe aussi en France, de même que des résistants.

Les architectes du mal radical en France :
  • Nicolas Sarkozy, François Hollande, Emmanuel Macron
  • Bernard Arnault, Vincent Bolloré, Martin Bouygues, Patrick Drahi, Jean-Pierre Jouyet, Arnaud Lagardère, Michèle “Mimi” Marchand, Xavier Niel, Mathieu Pigasse, François Pinault…
  • Jacques Attali, Bernard-Henri Levy, Alain Finkielkraut, Alain Minc…
  • Tous les éditocrates des médias appartenant au clan des milliardaires cités ci-dessus
  • Les policiers pourris, les juges pourris…
Ceux qui résistent :
  • François Boulo, Éric Drouhet, Priscillia Ludosky, Maxime Nicole, Jérôme Rodrigues et tout le peuple anonyme des Gilets jaunes
  • Taha Bouhafs, Rémy Buisine, Juan Branco, David Dufresne, Bruno Gaccio, Gaspard Glanz, François Ruffin
  • les médias Le Média, QG, Le Vent se lève…
  • Les étudiants en colère, les infirmières et les médecins des urgences en colère, les pompiers en colère et tous ceux qui aujourd’hui ne décolèrent plus

Aujourd’hui, nous avons le choix entre deux effondrements : celui de l’humanité, ou celui des architectes du mal radical avant qu’ils n’aient accompli leur sinistre tâche.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.