Gilets jaunes, acte 52 : le temps venu de la maturité politique

Gilets jaunes, acte 52 : le temps venu de la maturité politique

À une semaine d’un premier anniversaire attendu par tout le monde (enfin presque !), les Gilets jaunes viennent une nouvelle fois de réussir leur nouvel acte hebdomadaire, 52ème de suite.

Ils étaient toujours plusieurs milliers à défiler dans des manifestations soigneusement planifiées et réparties dans plusieurs villes de France : Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Strasbourg, Quimper…

Comme d’habitude, les flics cognèrent de ci, de là, mais finalement presque sans conviction, souvent réduits au rôle d’accompagnateurs, presque de faire-valoir, même lorsqu’ils font mine d’encadrer le mouvement.

Signe d’une évidente maturité politique, des actions spécifiques furent parfaitement ciblées, ici une gare (à moins d’un mois d’une grande grève nationale affectant les transports), là sur un lieu emblématique d’un récent drame de la précarité sociale (le suicide d’un étudiant devant le CROUS de Lyon).

Petit à petit, cette lutte de longue haleine parvient à recueillir les premiers fruits de son travail de sape. Il se murmure que la présidence du pays commence à montrer de sacrés signes de fatigue…

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.