Une horloge biologique : fabriquer soi-même son pain quotidien

Une horloge biologique : fabriquer soi-même son pain quotidien

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, en dehors de la tenue de ce yetiblog, je fais mon pain. Une “miche” de 500 grammes par jour. Mon horloge biologique.

Faire du pain, c’est un rituel à la fois physique et mental qui vise à l’essentiel :

  • 4 éléments : la farine, l’eau, le levain, le sel ;
  • 3 actions : le pétrissage, le boulage, le façonnage, la cuisson ;
  • du temps pendant lequel la pâte travaille toute seule : la poussée (entre 5 et 7 heures) ;
  • une bonne perception de son environnement : la température de la pièce, le degré d’humidité de l’air ont une grande importance dans la fabrication du pain.

Bref, un truc absolument indispensable pour rythmer et surtout supporter les jours incertains de ces temps décousus. Le pain comme antidote au désespoir.

Certains élèvent d’ailleurs la fabrication du pain au sommet de la démarche artistique et poétique, comme Nicolas Supiot, un maître (et en tout cas un de mes grands inspirateurs).

=> Photo : le yetipain de ce soir, encore tout chaud.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.