Syrie : « Victoire finale d’Assad et ses alliés contre la France et ses alliés »

Syrie : « Victoire finale d’Assad et ses alliés contre la France et ses alliés »

Syrie : la politique étrangère de la France ramenée à sa misérable réalité en deux interviews incendiaires parues sur Sputnik.

Dans la première, Bassam Tahhan, politologue et spécialiste du Moyen-Orient, explique :

« L’offensive turque contre les Kurdes signe la victoire finale d’Assad et de ses alliés contre la France et ses alliés.

Je dis la France et non pas les États-Unis pour une bonne raison. Ces derniers se sont retirés et le projettent depuis longtemps. Cela fait un moment que Trump a compris qu’il n’avait plus rien à faire en Syrie. Pourquoi la France y est-elle restée? C’est une grave erreur. Il est urgent d’évacuer nos troupes. Dorénavant, la défaite pour Paris est totale. Et tout remonte à l’époque de Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Ils ont été suivis par François Hollande, qui a fait encore mieux. Il a reconnu une opposition illégitime contre un pays souverain qui est la Syrie. »

Mais Bassam Tahhan n’oublie pas non plus d’exécuter les basses œuvres d’Emmanuel Macron et de son crétin utile à la manœuvre “diplomatique”, Jean-Yves Le Drian :

« Emmanuel Macron a, dès le début de son mandat, commis une erreur. Alors qu’il n’était pas contre reconnaître la légitimité de Bachar el-Assad, il a fait marche arrière. Pourquoi ? Car il a hérité de nombreux conseillers qui officiaient du temps de Hollande, en premier lieu desquels figure le chef de la diplomatie, Jean-Yves Le Drian. »

« Nous sommes dans une situation totalement ubuesque, où la France en est à s’en remettre à l’armée syrienne »

Dans la seconde interview, à propos de la situation calamiteuse des troupes française après leur lâchage par leur mentor US, Emmanuel Dupuy, président de l’IPSE (Institut Prospective & Sécurité en Europe), évoque l’agenda du retrait inévitable des troupes françaises abandonnées à leur sort :

« Ce n’est pas un agenda voulu, mais un agenda subi, ce qui prouve à quel point l’action de la France en Syrie compte peu… Si peu que nous soyons obligés de demander à Vladimir Poutine de tout faire pour essayer de convaincre Erdogan d’arrêter son offensive: c’est ce que Paris a demandé à Vladimir Poutine. »

Le coup de grâce ne tarde pas :

« Donc on voit bien que notre action diplomatique est réduite à néant, que notre présence militaire devient de facto un facteur d’insécurité pour nos propres troupes. […] Nous sommes dans une situation totalement ubuesque, où la France en est à s’en remettre à l’armée syrienne pour essayer de contenir ou d’empêcher la pénétration turque, qui correspond au pire scénario. »

En résumé, la France humiliée, la France ridiculisée par une bande de crétins aussi arrogants qu’incompétents.

=> Lire l’interview de Bassam Tahhan sur Sputnik
=> Lire l’interview d’Emmanuel Dupuy sur Sputnik

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.