Le cinglant revers du Turc Erdogan et de l’Otan US ce soir en Syrie

Le cinglant revers du Turc Erdogan et de l’Otan US ce soir en Syrie

L’incroyable retournement de situation survenu ce soir dans le nord syrien s’annonce proprement calamiteux pour le président turc Erdogan et ses alliés occidentaux de l’Otan.

Qu’on en juge  :

  • le président syrien Assad avertit les Kurdes syriens que le États-Unis vont les trahir en les abandonnant à leur triste sorte face à l’offensive des troupes Turcs d’Erdogan ;
  • quelques heures plus tard, confirmation de la prédiction syrienne : les États-Unis annoncent l’accélération de l’opération de retrait de leurs troupes basés au Rojava ;
  • sentant le vent tourner, les Kurdes du YPG (qui s’étaient imprudemment alliés aux États-Unis en espérant naïvement une aide de ces derniers pour la création d’un État kurde indépendant au Rojava) retournent fissa leur veste en nouant en catastrophe un accord avec le gouvernement Assad ;
  • sitôt l’accord conclu, avec le blanc-seing incontournable quasi assuré de leur allié russe, l’armée syrienne entame un mouvement vers les villes assiégées (par les Turcs) de Manbij et Kobané…

Que vont faire les forces turques engagées dans le nord syrien pour garder la main sur l’enclave kurde du Rojava ? Réponse dans les jours, les heures qui viennent, mais gagez que l’issue ne va pas redorer le blason du président Erdogan. Encore moins celui d’un empire occidental en pleine déroute.

=> Lire impérativement l’analyse du Grand jeu sur cet incroyable retournement de situation, publiée dans le yetiblog demain matin et déjà disponible ici.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.