#Lubrizol : l’étau de la vérité se resserre autour des menteurs

#Lubrizol : l’étau de la vérité se resserre autour des menteurs

Ils auront tout fait pour noyer le poisson, nous faire croire qu’il y avait bien pollution mais pas trop, tenter de faire passer les évidences pour des fake news, comme l’histoire de ce robinet d’eau qui pissait noir.

Le problème avec l’interactivité exacerbée des réseaux sociaux, c’est que les fake news y sont démontées dans l’heure, mais qu’à l’inverse la vérité sur de fausses fake news y est instantanément rétablie : oui, le robinet de la rouennaise Jade pissait bien des hydrocarbures, le préfet Durand disait des conneries, et plus d’1,7 millions de personnes sont déjà venues le constater de visu.

Peu à peu, le mur de la propagande officielle cède sous le poids des réalités avérées

Mais désormais, il n’y a pas que sur les réseaux sociaux qu’éclate la vérité. Je viens de relayer sur ce yetiblog trois témoignages de scientifiques en rapport avec la catastrophe de Lubrizol. Pour mémoire :

Ces trois témoignages ont pour point commun d’avoir été émis par des spécialistes sur trois médias officiels – 76Actu (filiale du groupe Ouest-France), Europe1 et BFMTV – sous les yeux médusés et au corps défendant de leurs journalistes de plateau.

Ce détail a énormément d’importance : peu à peu, signe d’un ébranlement des autorités, le mur de leur propagande cède sous le poids des réalités avérées, les prêches de leurs éditocrates sont battus en brèche, et la gueule du préfet Durand ne crache plus que des mensonges toxiques au vu et au su de tout le monde. Alors, fatalement, peu à peu, la pression populaire s’intensifie autour des menteurs.

=> Photo d’en-tête : manifestation de la population rouennaise contre le préfet de Seine-Maritime (capture d’écran vidéo Rémy Buisine)

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.