Gilets jaunes, acte 45 : le passage à la vitesse subversive supérieure

Gilets jaunes, acte 45 : le passage à la vitesse subversive supérieure

Plus de 4 millions de personnes dans 163 pays pour le #climatstrike du vendredi 20 septembre Formidable réussite… mais pour quel résultat ?

« Juste un début », écrit Greta Thunberg dans son tweet. Mais un début inoffensif. La preuve : peu ou pas d’interventions policières lors de toutes ces manifestations du 20 septembre à travers le monde. Dites-vous bien qu’une manifestation de protestation, sans vive réaction policière ou judiciaire du pouvoir, est considérée comme négligeable par ce dernier. Tant que ces démonstrations, aussi massives soient-elles, se dérouleront en marge des pôles de décision financiers, économiques et politiques, ceux-là ne changeront strictement rien à leurs pratiques dévastatrices.

Pour juger de l’importance subversive d’un soulèvement populaire, comptez le nombre de policiers mobilisés pour le neutraliser

La « convergence des colères » à Paris le 21 septembre, où Gilets jaunes et activistes du climat avaient prévu de se rejoindre, allait montrer un tout autre visage. Dès le matin, 8.000 policiers étaient sur le pied de guerre, montrant que le pouvoir avait pris la mesure du danger. Ils n’eurent de cesse de neutraliser, avec leur finesse habituelle, tous rassemblements dépassant dix personnes. En pure perte.

Pour juger de l’importance subversive d’un soulèvement populaire, commencez par compter le nombre de policiers mobilisés pour le neutraliser. Quand un pouvoir est contraint de mobiliser 8.000 policiers pour le 45ème acte d’un soulèvement populaire commencé 10 mois auparavant, alors dites-vous bien que c’est un succès considérable pour les émeutiers.

Acte suivant : s’attaquer directement au cœur du système perverti et à ceux qui le corrompent

La présence continue des robocops de samedi en samedi, les efforts de la justice pour museler les protestataires les plus virulents, les cris d’orfraies braillards des éditocrates aux ordres, les agissements du pouvoir pour étouffer toutes informations sur les manifestations, montre toute l’étendue subversive du soulèvement des Gilets jaunes. De ce point de vue, l’acte 45 de ce 21 septembre fut d’évidence un nouveau retentissant succès, qui se poursuivit fort tard dans la nuit.

NUIT DES BARRICADES !
L’acte 45 continue pour des centaines de Gilets Jaunes avec une manif sauvage vers Bastille et des affrontements sur les Champs.

Publiée par Cerveaux non disponibles sur Samedi 21 septembre 2019

 

Reste à enclencher la vitesse supérieure. Rien ne se passera tant que les mutins ne s’attaqueront pas directement au cœur du système perverti et à ceux qui le corrompent : les grands argentiers, les directions des grandes multinationales privées, le pouvoir politique et ses représentants corrompus, les médias de propagande et leur éditocrates chiens de garde… Alors, et seulement alors, les insurgés pourront songer à parler de révolution.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.