Radio de l’été : la pêche contagieuse d’Hervé Lapalud

Hervé Lapalud

Radio Partageux #09. Ce chanteur français chantant en français affiche une coupable et permanente tendance à utiliser des rythmes chaloupés notoirement étrangers.

La semaine passée nous avons écouté Rajery, musicien et chanteur malgache. Et, dans notre rapport au ministère de la pureté de la musique, nous avons omis de préciser que cet étranger gratteur de valiha bénéficie de connections traitresses jusqu’au cœur de notre mère patrie. Oui, même parmi nos propres musiciens, une cinquième colonne propage la pernicieuse musique étrangère ! Oui, même dans les rangs de notre chanson française de France, on trouve un agent de l’étranger ! Et le traître à la patrie outragée ne se cache même pas.

Hervé Lapalud est un chanteur lyonnais. On l’a connu en jeune électrique bondissant qui faisait chanter en chœur les chansons de Brassens. Le public reprenait à pleins poumons « La complainte des filles de joie » sur un rythme de banjo moquant tous les radars de contrôle de vitesse. Brassens dont la pureté de la langue ne doit pas cacher un mauvais esprit qui a contaminé notre belle jeunesse française. Lapalud avait alors à son répertoire une chanson peu connue de Charles Trenet. Cet homme, qui a su faire danser la langue française, était un inverti notoire. Mais il faut préciser que, du moins dans notre souvenir, Hervé Lapalud ne chantait qu’en français. Et ne jouait que de la guitare et du banjo. C’était alors un chanteur qui aurait presque fait la fierté de notre Maréchal.

C’est pourquoi nos cœurs de patriotes saignent en voyant Hervé Lapalud chanter dans une salle de classe malgache. Qui plus est en compagnie de son camarade Rajery. Gardons pour nous nos chanteurs français ! Et prohibons l’emploi d’instruments métèques. Il serait bon que la loi interdise à Hervé Lapalud l’usage de la sanza et de la kora. Belle image de la musique française ! « Tu me mets quelques blancs, quelques white, quelques blancos. » Halte à l’invasion migratoire des musiques métèques ! Interdisons l’entrée sur le territoire français des gratteurs de valiha à l’influence pernicieuse sur nos rythmes de valse à gros cul ! Exigeons des préfets qu’ils délivrent des OQTF, obligations de quitter le territoire français, à toutes les musiques barbares étrangères à java et bourrée sur les ondes de la radio de l’été des blogueurs.

Notons au passage l’incohérence coupable d’Hervé Lapalud, conscient des difficultés du marché et de la concurrence libre et non faussée, qui a intitulé « Invendable » son disque… durement concurrencé par des productions musicales venues de toute la planète. Insistons encore une fois sur le fait que le facteur de chansons depuis 1993 affiche une coupable et permanente tendance à utiliser de sonorités ou de rythmes chaloupés notoirement étrangers. Et affiche une jovialité contagieuse qui est l’exact négatif de la constipation faciale de notre Premier Ministre tant aimé de notre Président.

PCC : Le commissaire aux affaires musicales.

A propos de Pierrick Tillet 3660 Articles
Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation.