2. G7 Biarritz côté barbares : les Gilets jaunes renversent Macron

2. G7 Biarritz côté barbares : les Gilets jaunes renversent Macron

Lors de ce pitoyable G7 de Biarritz, les “barbares” ne furent pas en reste pour se presser aux portes de l’empire défaillant et secouer un peu plus les 7 crétins suffisants barricadés dans leur bunker.

Manifestation anti-G7 à Bayonne.

Ceux-ci firent donner leurs soldatesques qui, fidèles à leurs habitudes de bourrins, cognèrent sans nuance là où on leur avait dit de cogner, c’est-à-dire sur à peu près tout ce qui bougeait, Gilets jaunes, journalistes français comme étrangers, représentants d’ONG internationales…

Cela donna lieu à quelques scène surréalistes, impressionnantes d’absurdité, comme celle où l’on vit le maire de Bayonne interdit d’entrer dans sa propre commune.

Mais rien n’y fit, pas même les bourrins. Les barbares de tous âges et de toutes provenances manifestèrent en nombre aux portes de la forteresse impériale lézardée, ruinant ce qui restait d’autorité aux 7 occupants livides. Comme le 14 juillet où ils accompagnèrent le cortège présidentiel de leurs lazzis pendant toute sa descente des Champs-Élysées, les Gilets jaunes étaient là, vociférant contre les 7 salopards et se fichant pas mal que Macron le veuille ou non.

Pire, les Gilets jaunes allèrent jusqu’à l’outrage suprême : une “Marche des portraits” où ils renversèrent le président français, au figuré en attendant de le faire au propre, ce qui devient d’une urgence absolue si on veut vraiment sauver le climat et l’honneur du pays.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.