Européennes : la liste Tsipras en retard d’une guerre sur l’euro

Alexis Tsipras, candidat du Parti de la gauche européenne (PGE) à la présidence de la Commission de Bruxelles est prêt à discuter de tout… sauf de l’existence même de l’euro en tant que monnaie unique !

<< L’Europe traverse une crise structurelle. Il faut trouver des solutions européennes, pas quitter l’euro. >>

Voilà ce que déclara le leader de Syriza lors d’un récent passage à Paris les 3 et 4 février dernier. En oubliant que c’est au nom de la monnaie unique que la Troïka sacrifia son pays. Et sans présenter d’autres arguments que la difficulté très supposée d’en sortir.

<< L’euro c’est comme une prison. Il est facile d’y entrer, difficile d’en sortir. >>

Quand le << Mélenchon grec >> se rallie à Obama

Bien sûr, notre << Mélenchon grec >> (l’expression est du magazine Challenges) usa de toute la rhétorique qui allait avec, en appela à une << Europe solidaire >>, tordit le cou aux << choix socio-démocrates > de Hollande, proposa de défendre << une alternative crédible >> à l’UE de Martin Schulz, s’engagea à << rompre avec l’Europe de l’austérité >> et à << se tourner vers l’Europe des peuples et de la croissance >>.

Pour couronner le tout, Tsipras termina sa démonstration en se référant à la politique de relance menée par la Fed américaine à grands coups de planche-à-billets !

À ce point de conversion, le magazine Challenges, qui ne devait pas en croire ses oreilles, eût tout aussi bien pu qualifier notre croisé européen d' »Obama grec ».

Du grain à moudre pour les abstentionnistes de gauche

Très piquant en tout cas de voir ce nouveau chantre de la reprise à-tout-va défendre les vertus de la monnaie unique au moment même où les européistes les plus zélés commencent sérieusement à douter de sa pérennité :

<< Il est des messages que l’on ne délivre pas avec joie : l’euro a moins d’une chance sur deux de survivre >> (Jean-Marc Vittori, les Échos, 25 février 2014).

Bref, Alexis Tsipras voudrait gonfler les rangs des abstentionnistes de gauche aux européennes de mai 2014 qu’il ne s’y prendrait pas autrement.

Aller plus loin

– Européennes : vers un record tout à fait légitime d’abstention (sur Chroniques du Yéti)

A propos de Pierrick Tillet 3741 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.