Pierre Larrouturou tente une Nouvelle Donne à gauche

Logo "Nouvelle Donne"Il se sentait mal dans ses chaussettes. Passé successivement d’EELV au PS (dont il était membre du bureau national), Pierre Larrouturou reprend son bâton de pèlerin et crée le mouvement Nouvelle Donne avec plusieurs personnalités de la société civile comme Olivier Berruyer, Bruno Gaccio, Susan Georges, Christiane Hessel, Edgar Morin…

Mais les politiques ne devraient pas manquer de montrer le bout de leur nez, tant ils sont nombreux aujourd’hui à gauche à être écœurés par la décomposition accélérée de la bande à Hollande.

Première en date à rejoindre officiellement la table de jeu, Isabelle Attard, députée élue EELV en rupture de ban qui ces derniers temps votait systématiquement à l’encontre des autres élus de son déjà ex-parti (retraites, ANI…)

Et gageons, sans préjuger de leur décision, que ça doit sacrément mijoter sous d’autres cranes en plein doute : Mmes Eva Joly (et sa Love affaire marginalisée), Dominique Voynet (redescendue sur terre à Montreuil), MM Noël Mamère (dégouté par « la firme » EELV), José Bové (retoqué pour conduire la liste EELV aux européennes)…

Une proclamation d’intention convaincante

Banco pour une Nouvelle Donne ? Mais laquelle ? Nos joueurs viennent à cette occasion de publier 20 propositions. Les intentions liminaires sont plutôt convaincantes, en ce sens que la fine équipe a bien compris qu’il est temps de changer de monde et non de réanimer la momie en train de se prendre le bouillon.

<< Qui peut encore croire que la croissance va revenir comme au temps des 30 glorieuses et qu’elle suffira à créer des millions d’emplois ? De plus, une croissance très forte détruirait encore plus rapidement les ressources non renouvelables de la planète…Il faut donc une nouvelle donne intellectuelle. Une façon de penser le progrès social dans un contexte de croissance très faible. >>

On se dit, bon, ceux-là ont compris et ne récitent plus le catéchisme obsolète de la clique habituelle. Mais avouons qu’on reste encore sur notre faim en découvrant le premier train de mesures proposées.

Premières propositions timides

Pas sûr que qu’on puisse faire émerger une nouvelle donne économique avec des dispositions quasi exclusivement fiscales (impôt européen sur les bénéfices des entreprises, boycott des paradis fiscaux, impôts << plus simple et plus progressif >>).

Pas sûr non plus que le << progrès social >> ait grand chose à attendre d’une nouvelle donne sur l’emploi. Tout comme le mirage de la croissance exponentielle, tout comme la dette qui ne sera pas évidemment jamais remboursée (même en la finançant avec << des taux à 1 % >>), le plein emploi ne peut plus être la condition sine qua non du nouveau monde en gestation.

Enfin, faire miroiter une nouvelle donne pour l’Europe en espérant << passer à un fonctionnement parlementaire >> (par quel miracle ?), et sans aborder une seule fois le problème de l’euro en tant que monnaie commune, me paraît relever du vœux pieux.

La gauche rassemblée, ou ventilée, dispersée ?

Donnons cependant acte à la nouvelle équipe de sa jeunesse et attendons qu’elle étoffe un peu son projet. Notons juste que celui-ci est résolument orienté à gauche et qu’il mérite attention.

Mais changer de monde implique de changer résolument de paradigmes, pas d’essayer de rafistoler ceux du vieux monde d’avant. On aimerait connaître la position de ce nouveau parti sur le revenu minimum d’existence et le contrôle de l’échelle des revenus (cher au Roosevelt cher à Larrouturou), le protectionnisme social, le rétablissement des services publics de base

Une autre interrogation vient de son inscription dans le paysage politique français, ses relations avec le Front de gauche, les écologistes rescapés de « la firme », les socialistes déçus par le PS, la société civile abstentionniste à force d’être dégoutée. Parce que si c’est pour un peu plus dynamiter, ventiler, disperser les cartes à gauche…

Une révolution arrive, avec, sans, ou même contre les politiques usés en poste. Mais ce serait mieux que la relève ne soit pas trop loin, et prête, au moment fatidique.

A propos de Pierrick Tillet 3648 Articles
Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation.