Nantes : une attaque menée par une horde barbare (VIDÉOS)

Nantes : une attaque menée par une horde barbare (VIDÉOS)

Les images vidéos de la tragédie de la Fête de la musique à Nantes (14 personnes sauvées de la noyade dans la Loire, 1 disparu) ne laissent plus de doute sur ce qui s’est réellement passé cette nuit-là sur le quai Wilson : l’attaque délibérée d’une horde de policiers barbares contre des fêtards parfaitement inoffensifs.

Tournées par condition nocturne dans un climat de violence délétère, les images ne sont pas d’une précision absolue. Néanmoins, on constate :

  • il n’y avait pas de musique diffusée au moment des faits, le motif du tapage nocturne ne pouvant donc être évoqué ;
  • à aucun moment, on ne voit les fêtards avoir une attitude agressive, ni jeter le moindre projectile sur les forces de l’ordre comme il est prétendu pour justifier une réaction en conséquences de ces dernières ;
  • la présence de chiens policiers, manifestement destinés à effrayer, ne pouvait qu’envenimer les réactions de panique de la foule présente ;
  • à plusieurs reprises, la chute de personnes dans la Loire est signalée sans qu’aucune réaction policière en conséquence ne soit notée ;
  • la scène est baignée d’un nuage de lacrymogènes, des explosions retentissent, rajoutant à la confusion ;
  • à la minute 3:57, un homme est atteint en pleine tête par l’explosion d’une grenade lacrymogène.

Aucun des voyous de Nantes (et d’ailleurs) ne mérite de figurer dans les rangs d’une police nationale respectable

Ce qui s’est passé à Nantes dans la nuit du 21 au 22 juin sur le quai Wilson est donc d’une gravité extrême. Ces débordements inacceptables commis par une horde policière en furie ne font que justifier un peu plus les accusations portées par l’ONU contre la France à propos de la violence répressive exercée par les forces de l’ordre contre les Gilets jaunes depuis le début de leur soulèvement.

Les Gilets jaunes doivent en tirer clairement les conséquences : si d’aventure, leur soulèvement aboutissait à la révolution qu’ils appellent de leurs vœux, alors les responsables de ces débordements barbares devraient payer pour leurs forfaits, du haut en bas de la hiérarchie, des salopards donneurs d’ordre aux imbéciles qui les exécutent. Une radiation immédiate devrait être prononcée. Aucun des voyous de Nantes (et de partout ailleurs depuis plus de sept mois) ne méritent de figurer dans les rangs d’une police nationale respectable.

=> Source montage vidéo : Nantes révoltée

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.