“Je ne fais qu’obéir aux ordres” : la phrase qui devrait vous envoyer direct en prison

“Je ne fais qu’obéir aux ordres” : la phrase qui devrait vous envoyer direct en prison

Cet article s’adresse à tous les gendarmes, les militaires, les policiers, les fonctionnaires et autres petits chefs de grandes entreprises.

Depuis la tenue du tribunal de Nuremberg à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’excuse « je n’ai fait qu’obéir aux ordres » ne fonctionne plus en France. Tous ceux qui ont participé à des crimes contre le peuple français et qui ont sorti cette excuse bidon au tribunal de « c’est pas moi, c’est ma hiérarchie, moi je n’ai fait qu’obéir aux ordres », se sont retrouvés condamnés.

En effet, la loi française prévoit que chacun est responsable de ses actes et qu’il est du DEVOIR de refuser un ordre quand celui ci est immoral ou qu’il va a l’encontre de la loi.

Ceci est aussi valable quand c’est un juge lui même qui donne cet ordre, car malheureusement dans notre pays certains juges se prennent pour Dieu et n’ont que faire des lois qu’ils sont censés uniquement appliquer.

Il y a un moment, il faut choisir

Je prends l’exemple du cas de Thierry Borne, ce camionneur qui s’est fait saisir le camion de sa femme sans aucune procédure légale lancée à son encontre, l’empêchant de jouir de la propriété de sa femme et de son instrument de travail.

Un grand Pouvoir requiert une grande Responsabilité.

La responsabilité passe par le fait de juger à tout moment de SES PROPRES ACTES et de s’en porter responsable.

C’est toute la différence entre les deux mots français « Responsable » vs « Larbin ».

Soit vous êtes un responsable, soit vous êtes un larbin, une marionnette décérébrée aux ordres.

=> Lire la suite sur Réseau international (intertitre : Pierrick Tillet)
=> Photo d’en-tête : procès de Nuremberg (novembre 1945-octobre 1946)

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.