Contrer l’offensive du pouvoir contre les réseaux sociaux des Gilets jaunes

Contrer l’offensive du pouvoir contre les réseaux sociaux des Gilets jaunes

Journalistes « convoqués » par les services renseignements, réseaux sociaux muselés sur intervention des autorités… La bataille de l’information fait rage dans une guerre politique qu’il ne faut pas perdre, mais absolument gagner.

On ne s’attardera pas sur les détails (déjà largement exposés) des récentes convocations par la DGSI de journalistes suspects de lèse-majesté à propos des révélations sur les fournitures d’armes au Yémen ou pour avoir étalé le linge sale de l’affaire Benalla. Que le pouvoir se mette aussi à dos les médias mainstream (Le Monde) censés l’épauler en dit juste long sur sa fébrilité du moment.

Plus grave, parce que nous concernant directement, l’offensive massive constatée ces derniers temps sur le réseaux sociaux contre tout ce qui s’apparente de près ou de loin au soulèvement des Gilets jaunes :

Ces attaques contre les réseaux sociaux ne surprennent guère, pas plus que ne surprendra l’amplification de ces entreprises étouffoirs dans les temps à venir. La récente rencontre entre le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, et le président Macron le laissait pressentir.

L’urgence d’une contre-attaque vigoureuse

La bataille de l’information est décisive dans la guerre qui oppose la voyoucratie dirigeante et les citoyens méprisés. Déjà évoquées sur ce yetiblog, de telles attaques contre nos sources et moyens d’informations impliquent des contre-attaques immédiates avec des répliques d’urgence :

  • diversifier les supports d’émissions d’infos : les administrateurs de pages et de groupes Facebook, les Twittos, ont tout intérêt à multiplier sans tarder et à utiliser systématiquement leurs supports d’émission d’infos ; ainsi, les billets du yetiblog sont partagés sur au moins trois supports Facebook (mur perso, page Chronique du Yéti, groupe du Yéti), sur un fil Twitter (@yetiblog.org), mais aussi le groupe Yetiblog sur  Telegram (télécharger l’appli pour s’y rendre) et sur le réseau VK ;
  • inviter les membres de vos pages Facebook, groupes Facebook, fil Twitter à s’inscrire immédiatement par mesure de sécurité sur vos autres supports (Telegram, VK, Mastodon…) en leur en expliquant les raisons ;
  • inviter vos lecteurs à partager (ou retweeter) les posts au maximum et sur tous leurs canaux d’infos (NB : « liker » ne sert à rien) ;
  • solliciter les geeks (pas moi, je vous dis tout de suite !) pour qu’ils nous créent  les applis et les plugins facilitant la synchronisation entre ces différents supports indépendants les uns des autres.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.