À propos de la Charte commune des Gilets jaunes présentée par la Ligne jaune

À propos de la Charte commune des Gilets jaunes présentée par la Ligne jaune

Le site La Ligne jaune se propose de structurer politiquement le mouvement des Gilets jaunes à travers une Charte commune (cf. texte intégral en annexe ci-dessous).

Quelles que soient les objections que les sceptiques invétérés apporteront à cette initiative de François Boulo – risque de transformation du mouvement en un parti politique traditionnel, par exemple – la structuration politique du soulèvement GJ apparaît comme une étape aujourd’hui incontournable pour assurer sa pérennité et lui donner quelques chances de succès.

La Charte commune a le mérite de présenter en termes clairs une plateforme revendicative et un recensement interactif des moyens d’actions à disposition des Gilets jaunes et de ceux qui veulent les rejoindre.

« Nous entendons mener un rapport de force politique pacifique afin qu’aboutissent nos revendications. »

Le site tente également de fédérer les initiatives en structurant l’action des GJ par un maillage géographique de groupes locaux. Plus de 22.000 personnes s’y sont à ce jour inscrits.

L’autre objectif affiché par François Boulo – la principale qualité de ce texte à mon sens – est de donner à chaque Gilet jaune les arguments susceptibles de rallier la masse des indécis, déstabilisés ou trompés par la propagande outrancière menée par le pouvoir et ses médias contre le mouvement GJ.

Des revendications indispensables et vitales

Comme plus de 8.000 personnes aujourd’hui, j’ai approuvé cette Charte et vous invite vivement à en faire autant. Reste cependant à espérer que les revendications émises par les Gilets jaunes, absolument indispensables et vitales pour une bonne partie de la population, puissent être satisfaites de manière aussi « pacifique » que l’espère le texte.

Mieux vaut prendre conscience que l’action des Gilets jaunes sera d’abord conditionnée par les réponses que lui opposera le pouvoir en place (et on ne peut pas dire que celles-ci soient pour l’heure vraiment délicates).

De même, il est bien peu probable que l’aboutissement de ces revendications passe par la bonne volonté du pouvoir. Le durcissement de l’action des Gilets jaunes, qui ne manquerait pas de découler d’une telle fin de non recevoir, serait alors de l’entière responsabilité du gouvernement.


La Charte commune des Gilets jaunes

Préambule

Face au traitement médiatique qui ne cesse de tenter de discréditer un mouvement populaire soutenu dans sa légitimité par une très large majorité de Français, nous, Gilets jaunes de France, entendons proclamer nos valeurs et rappeler ce qui nous unit :

  • nous déplorons le dévoiement de nos institutions par des gouvernants qui ont abandonné la poursuite de l’intérêt général au profit de quelques intérêts particuliers privilégiés, pervertissant en toute impunité nos biens communs les plus précieux que sont la République et la Démocratie ;
  • nous proclamons le caractère fondamental de nos libertés publiques, en particulier la liberté de manifester, et dénonçons la dérive autoritaire d’un gouvernement qui, faute d’adhésion majoritaire à son idéologie politique, s’applique à étouffer la contestation populaire par la répression policière et judiciaire.
  • nous affirmons que l’économie doit se soumettre à la décision du politique, libérée des lobbys et avec la participation des citoyens, pour instaurer une répartition des richesses équitable, opérer l’urgente et impérieuse transition écologique, et redonner du sens aux valeurs humaines essentielles : la dignité, le respect, le partage et la solidarité ;
  • nous souhaitons vivre dans un monde plus juste avec tous les êtres humains, quelles que soient leurs histoires personnelles, leurs origines, leurs croyances et leurs différences ;

Nos revendications

  • Sur le plan institutionnel : introduire la possibilité d’intervention directe du peuple dans la démocratie via le Référendum d’initiative citoyenne (RIC) en toutes matières.
  • Sur le fond : la politique doit servir les intérêts des 99% de la population et non plus seulement des 1% les plus riches. Liste non exhaustive :

– baisse de la fiscalité pour la classe moyenne et les PME
– augmentation des salaires
– ré-indexation des retraites et des allocations familiales sur l’inflation
– revalorisation des petites retraites et de l’allocation adulte handicapé
– dégel du point d’indice des fonctionnaires
– suppression de la TVA sur les produits de première nécessité
– lutte contre l’évasion et la fraude fiscales
– défense de nos services publics essentiels
– arrêt des privatisations du patrimoine public
– abolition des privilèges des ex-élus, etc.

Nos moyens d’action

  • nous entendons mener un rapport de force politique pacifique afin qu’aboutissent nos revendications ;
  • nous affirmons notre volonté de continuer à nous structurer de manière démocratique afin de poursuivre le processus constituant initié au sein du mouvement permettant à terme de rénover nos institutions ;
  • nous refusons catégoriquement de nous présenter aux élections européennes, que ce soit au sein d’une liste « Gilets jaunes » ou au sein d’un parti ou mouvement politique existant.
Cliquer sur l’image pour voter

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.