Finale coupe de France acte 24 du 27 avril : « Emmanuel Macron, pauvre tête de con, on vient te chercher chez toi ! »

Finale coupe de France acte 24 du 27 avril : « Emmanuel Macron, pauvre tête de con, on vient te chercher chez toi ! »

Celle-là, je ne pouvais pas la manquer. Et j’espère que les supporters de foot présents lors de la finale de la coupe de France du 27 avril ne la rateront pas non plus. Le 27 avril, c’est aussi le jour de l’acte 24  des Gilets jaunes 😂😂😂


Lettre ouverte d’un Gilet jaune aux amateurs de football en général…

…et aux supporters du Stade Rennais et du Paris Saint-Germain en particulier à l’occasion de la finale de la coupe de France de football, le samedi 27 avril 2019.

Un appel à ce que les supporters du Stade rennais et du Paris Saint-Germain marquent la finale de la Coupe de France par « une commune et unanime désapprobation » vis-à-vis de la politique du président Macron.

La finale de la coupe de France de football est un rêve de gosse pour tout amateur du jeu. Elle est le point d’orgue de la compétition sportive la plus populaire du pays, celle à laquelle participent tous les clubs, amateurs comme professionnels, celle où se sont écrites de nombreuses fois les épopées de ces  »petits poucets » se hissant courageusement jusqu’en finale pour y défier les  »Goliaths » du championnat, celle devant laquelle le sport roi retrouve la fraîcheur et l’innocence des jeux de l’enfance, quand dans le soir de printemps tombant, au fond d’une rue ou le long d’une route, on rentre chez soi balle au pied en se fantasmant Platini, Zidane, Pogba. Mais, et certainement pour ces raisons mêmes, la finale de la coupe de France de football est aussi cette cérémonie à laquelle tous les présidents de la Ve république ont annuellement participé dans le but non dissimulé de soigner leur image auprès du peuple. Et nul ne doute que l’actuel président ne perdra pas l’occasion de se montrer dans un style plus populaire qu’il n’a eu l’occasion de le faire ces derniers temps.

Amateur de foot et Gilet jaune, je n’ai pas oublié la manière remarquablement mesquine avec laquelle M. Macron a inauguré le crépuscule de son état de grâce en prenant, pour les journaux de tous les pays, des poses obscènes d’hystérie, le soir de la récente finale de la coupe du monde de football, ni la manière dont il a trahi sa conception toute personnelle et narcissique du pouvoir, en confisquant, littéralement pour son seul plaisir, la fête du retour de la coupe que de nombreuses personnes espéraient pouvoir célébrer sur les Champs-Élysées avec les joueurs. Il y a eu là une rupture symbolique annonciatrice de la crise en cours. Et je crois qu’il est bon de ne pas l’oublier et de le rappeler.

I have a dream !!!

Aussi, j’ai aujourd’hui ce rêve de gosse, le rêve qu’au soir de la finale de la coupe de France de football, le peuple du foot fasse comprendre à ce footix que sa gouvernance et la brutale et cynique répression qui la caractérise, ne se fait pas en son nom, le rêve qu’au soir de la finale de la coupe de France de football, les supporters du Stade rennais et du Paris Saint-Germain marquent la cérémonie d’une commune et unanime désapprobation, le rêve qu’au soir de la finale de la coupe de France de football, les chaînes de télévision soient contraintes au ridicule consistant à occulter banderoles et chants pour ne pas retransmettre ce moment de vérité populaire, que le roi est nu et que plus personne n’attend rien de lui que sa chute et celle de tout le monde qu’il incarne avec tant de morgue, de mépris et d’indifférence…

Je fais ce rêve de gosse et je l’envoie comme une bouteille à la mer, comme un bateau en papier, comme un papillon de mai, à bons entendeurs… et, j’espère, en pleine lucarne.

Salut !
A.R, un Gilet jaune ardennais

=> Source : Lundi matin (intertitre : Pierrick Tillet)

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.