Toulouse acte 22 : le coup de la loi anti-casseur n’a pas marché !

Toulouse acte 22 : le coup de la loi anti-casseur n’a pas marché !

Après avoir constaté la faillite des interdictions préfectorales qu’aucun Gilet jaune ne respectait, le pouvoir a tenté d’appliquer la loi anti-casseur en cassant du Gilet jaune à tout va lors d’un acte 22 principalement centré à Toulouse. Encore raté !

Tout avait bien commencé pour les Gilets jaunes toulousains…

Mais les robocops étaient décidés à faire la leçon, nouvelle loi anti-casseur aidant. E ils n’y allèrent pas de main morte, nassant, gazant, frappant  sans la moindre retenue…

Quand les coups ne suffisaient pas, les robocops y rajoutaient le mépris et l’arrogance. Écoutez celui-ci se vanter face à Maxime Nicolle de « prendre 500 euros par semaine » grâce aux manifs de Gilets jaunes :

Le problème avec les balourds, c’est qu’ils finissent toujours par se rendre ridicules et faire rire ceux qu’ils voulaient terroriser…

Une 22ème fois de plus, les Gilets jaunes tinrent bon le haut du pavé

Les Gilets jaunes de la ville rose tinrent bon et le pouvoir a du souci à se faire…


Le soir, ils étaient encore présents en nombre dans les rues toulousaines…

La tentative d’intimidation du pouvoir avait une nouvelle fois échoué. Selon le Nombre jaune, ils furent 91.276 Gilets jaunes à défiler sur l’ensemble du pays, dont 41.640 à Toulouse, épicentre de cet acte 22. Participation en hausse 😛 reconnaissait ce matin mon quotidien dominical du bout des quelques mots morveux qu’il accorda à l’évènement dans un entrefilet en bas de page intérieure.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.