Christine Lagarde : quatorze imbécilités d’une VIP confite

Avant sa comparaison grossière entre Grecs et << enfants démunis d’Afrique >>, Mme Christine Lagarde, ex-ministre de l’Économie, présentement directrice du FMI, non-imposable malgré 380 939 euros de revenus annuels, qui intime aux autres de payer les leurs, nous aura infligé 14 monumentales imbécilités qui en disent long sur les compétences de son clan de malfaisants, réunis généralement en G8 ou G20.

Olivier Berruyer, blogueur de Les-Crises.fr, les a répertoriées ; je les reproduis ici et les commente plus bas.

1/ 17 août 2007, Le Parisien

« Ce n’est pas un krach […] Nous assistons aujourd’hui à un ajustement […] une correction financière, certes brutale mais prévisible. »

2/ 5 novembre 2007, Europe 1

« La crise de l’immobilier et la crise financière ne semblent pas avoir d’effet sur l’économie réelle américaine. Il n’y a pas de raisons de penser qu’on aura un effet sur l’économie réelle française. »

3/ 10 février 2008, G7 au Japon

« Nous ne prévoyons pas de récession dans le cas de l’Europe. »

4/ 15 mai 2008, Europe 1

« Vous accueillez ce matin un ministre de l’Économie qui se réjouit et qui jubile, pour tout dire. Je suis surtout très contente pour notre pays {en raison de la révision à la hausse de la croissance pour 2007, ndlr} […] En revanche, les prévisions européennes des déficits de la France sont outrageusement pessimistes. »

5/ 16 septembre 2008, conférence de presse

« [La crise aura] des effets sur l’emploi et sur le chômage [pour l’heure] ni avérés ni chiffrables. »

6/ 10 mai 2010, Europe 1

« Nous avons décidé d’envoyer un signal extrêmement fort aux marchés pour protéger l’euro. Je suis convaincue que le mécanisme va fonctionner. »

7/ 25 juin 2010

« La notation de la France est triple A stable, il y a d’autres triples A qui sont moins stables, je regarde de l’autre côté de la Manche par exemple. Elle n’est pas menaçée. »

8/ 8 juillet 2010, rencontres économiques d’Aix-en-Provence

« À la question « Est-ce qu’on est ou non sorti de la crise ? », j’ai répondu en anglais au Forum de Saint-Pétersbourg « We are in the middle of the beginning of the end » ; et je pense qu’on en est probablement là. »

9/ 9 juillet 2010

« Je suis convaincue que la France va conserver sa note AAA. »

10/ 19 décembre 2010, De Tijd

« Une restructuration de dette n’est pas à l’ordre du jour au sein de la zone euro. »

11/ 25 janvier 2011, Forum de Davos

« L’euro a franchi le cap, et la zone euro a désormais le pire de la crise de la dette derrière elle. »

12/ 13 février 2011, Der Spiegel

« Vous faites fausse route. Tant que je serai dans ce poste, la France n’abandonnera pas ce statut. [le triple A]. »

13/ 13 mai 2011

« Tous les clignotants sont au vert. »

14/ 25 mai 2011,  France 2

« Protéger les faibles contre les forts, c’est l’essence du libéralisme. »

Christine Lagarde EST le système

Et voilà, le travail ! Je sais, ce catalogue de bêtises circule en boucle sur le Net depuis quelques jours. Mais apparemment, pas inutile de le rabâcher. Car on se demande comment des gens censés être sensés comme nous n’ont pas encore été fichus de dégager ce genre de personnes stupides qui entrainent le système par le fond.

Eh bien, je crois avoir la réponse : parce que Mme Lagarde n’est pas un vilain petit canard du système, elle EST le système. Et que le système, c’est aussi parfois un peu nous.

A propos de Pierrick Tillet 3658 Articles
Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation.