Témoignages : le comportement dégueulasse de Rabah Souchi, commissaire de police à Nice

Témoignages : le comportement dégueulasse de Rabah Souchi, commissaire de police à Nice

De nombreux témoignages concordants incriminent le comportement de Rabah Souchi, commissaire de police à Nice, lors de « l’accident » survenu à Geneviève Legay le 23 mars.

Témoignage 1 : l’accusation de Street Medic France

Voix de Rabah Souchi sur la vidéo ci-dessous :

« Le Parquet appréciera. Ce n’est pas mon problème. »

Témoignage 2 : René Paysant, secouriste présent sur les lieux

Ce qui c est passé r

Publiée par Thierry Paysant sur Samedi 23 mars 2019

Témoignage 3 émanant de plusieurs street-medics présents sur les lieux

« Les gendarmes, qui n’obéissent pas à [ne sont pas sous les ordres de] Rabah Souchi ont dit aux medics : « Y a un blessé, venez, mettez-vous sur le côté, on va vous faire passer, on a besoin de vous. » Ils nous ont protégé et se préparaient à nous faire traverser la barrière des flics.

Rabah Souchi arrive et crie : « Embarquez moi ça ! » en parlant de nous. Il appelle la BAC alors que nous souhaitions intervenir pour les premiers soins de Geneviève. Il nous a empêchés d’y aller ! D’aller porter secours à cette femme qui avait le crâne en sang !

Nous, on était neutre, on venait aider les gens. Les mecs qui nous ont mis les menottes avaient honte ! Les gendarmes étaient dépités, et nous ont dit : « C’est Souchi… on peut rien dire, mais faites le nécessaire, vous avez son nom. » Tous les flics avec qui on a parlé en GAV [garde à vue] nous ont supplié de faire quelque chose contre Rabbah Souchi : « On peut rien dire mais vous, vous pouvez. » Même eux en ont marre, et veulent qu’on le dénonce, qu’on agisse. »

Témoignage 4 : vidéo de l’interpellation pour mise en garde à vue des streets medics après qu’interdiction leur ait été faite par Rabah Souchi d’intervenir pour porter secours à Geneviève Legay

NB : sur cette vidéo, Rabah Souchi apparaît en uniforme de police, casque blanc et écharpe tricolore.

Rabah Souchi

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.