YouGov : le seul institut de sondage sur lequel on puisse (un peu) se fier

YouGov : le seul institut de sondage sur lequel on puisse (un peu) se fier

Dans un récent billet, le yetiblog dénonçait l’imposture des instituts de sondages aux mains de quelques oligarques surtout soucieux de protéger leurs intérêts, quitte à manipuler un tant soit peu l’opinion qu’ils sont censés refléter. Mais un institut échappe à cette liste infâmante : YouGov.

Entendons-nous, les enquêtes menées en ligne sur des « panels propriétaires » de quelques 1000 personnes donneront toujours des résultats très aléatoires, à prendre avec des pincettes.

Mais YouGov a au moins un avantage sur ses concurrents français : son équipe est beaucoup moins impliquée dans le contexte politique intérieur français. YouGov est une société d’étude de marché fondée en 2000 par deux Britanniques et ayant son siège social au Royaume-Uni.

Des tendances totalement différentes de celles indiquées par les instituts français

De fait, surtout au niveau politique, les résultats des enquêtes d’opinion menées par YouGov en France diffèrent totalement des tendances claironnées par ses concurrents hexagonaux sur les mêmes sujets. Derniers exemples en date :

64% des Français déclarent soutenir le mouvement des Gilets jaunes (+2 points par rapport au mois dernier) ;
– les Français sont également plus nombreux ce mois-ci à juger la mobilisation justifiée (77%, +3 points par rapport au mois dernier) ;
– plus d’un Français sur deux estime que les Gilets jaunes ne doivent pas cesser leur mobilisation pendant le grand débat national (52%, +4 points par rapport au mois dernier).

– à 20% d’opinion favorable pour le président de la République ;
– à 22% d’opinion favorable pour le premier ministre ;
– à 19% d’opinion favorable pour le gouvernement.

On est loin du retournement d’opinion contre le mouvement des GJ, n’est-ce pas Odoxa Dentsu-Consulting ? Loin de la « remontée spectaculaire » du couple exécutif dans la même opinion, n’est-ce pas l’Ifop ?

=> Résultats détaillés de la double enquête YouGov (pdf)

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.