Sans aucun engagement gratuit : la « démarche » de Jean-Luc Mélenchon pour 2017

ILLUSTRATION

Grosse surprise sur TF1, mercredi soir : Jean-Luc Mélenchon annonce officiellement sa candidature pour la présidentielle de 2017, sabordant du même coup la primaire à gauche péniblement mise sur pied par le PS avec l’assentiment du PCF et de l’autre composante de « l’autre gauche », Ensemble.

La surprise ne vient d’ailleurs pas tant de l’annonce elle-même, hautement prévisible, mais de la façon dont le « coup » a été minutieusement préparé, passant outre le cadre étouffant et de plus en plus délabré du Front de gauche. Simultanément au passage de Jean-Luc Mélenchon sur TF1, une plateforme web, jlm2017.fr, était lancée, sans oublier un nouveau blog, L’Ère du peuple, et une émission télé qui promet d’être régulière, Pas vu à la télé.

Parlons net : je ne suis pas sûr du tout de voter pour Jean-Luc Mélenchon en 2017, ni d’ailleurs de voter pour qui que ce soit. J’ai eu l’occasion de le dire : le monde d’après ne naîtra pas des urnes prétendument démocratiques. Du moins en l’état. La démocratie est incompatible avec l’état d’urgence. Et l’état d’urgence, vous pouvez être certains que les « idoles » déboussolées du monde d’avant vont s’y accrocher comme des tiques sur le chien.

Jean-Luc Mélenchon lui-même a encore beaucoup de choses à clarifier, beaucoup de faux-pas à se faire pardonner : ses positions ambiguës sur l’UE et l’euro, sur le revenu minimum de base, sur la notion obsolète de plein-emploi. Son discours reste plus tonitruant et cassant que rassembleur et convaincant, Ce n’est pas exclusivement au cercle très restreint des militants convaincus qu’il faut parler, mais aux et surtout AVEC l’ensemble des citoyens. C’est un pays qu’il convient de reconstruire, pas un pays de gauche uniquement.

Ceci dit, Jean-Luc Mélenchon a au moins le mérite d’exister et il y a peu de monde — je parle de candidats crédibles — à se présenter au portillon. Peu de chances aussi, je l’accorde, qu’il parvienne au second tour de la prochaine présidentielle. Mais ne pratiquons pas non plus la politique de la terre brûlée sans nous garder quelques graines au chaud, une poire pour la soif (sans malignité aucune).

Comme il y a encore moins de chances que l’initiative de Jean-Luc Mélenchon bénéficie d’un relais franc et cordial de la part des chiens de garde médiatiques du vieux système, je relaie ci-dessous son discours sur la démarche qu’il entend suivre pour 2017. À vous, à nous de nous faire une idée. Sans absolument AUCUNE concession, ni aucun engagement gratuit. Mais au cas où.


La déclaration de candidature de Jean-Luc Mélenchon

Je vous propose ma candidature pour l’élection présidentielle de 2017. Cette élection peut être une chance pour notre peuple. C’est l’occasion de tourner pacifiquement et démocratiquement la page de l’ordre injuste et cruel dans lequel s’enfonce notre pays et notre continent. 2017 sera une année décisive : un nouveau traité européen sera proposé et le projet de marché commun avec les États-Unis sera achevé. Il faut les refuser C’est le moment d’agir.

Le changement climatique a commencé. Il ne faut plus céder aux lobbys productivistes pour changer notre façon de produire et de consommer. Soyons le peuple souverain.

Ma proposition de candidature est donc un appel à l’engagement. Il s’adresse à qui a compris ce point essentiel : tant que dureront la monarchie présidentielle et les traités européens actuels, notre peuple sera privé de tout pouvoir pour régler ses problèmes. Là est la racine de toutes nos misères, celle qu’il faut trancher d’urgence.

Je passe à l’action pour que nous puissions commencer à convaincre, mobiliser, trouver les financements et les parrainages. En 2012, nous avons été quatre millions à voter ensemble pour soutenir le projet de Révolution Citoyenne et le programme L’Humain d’abord. Ce fut un temps fort de notre vie politique. La suite a montré combien nous avions vu juste sur tant de sujets. Voilà un bon point de départ pour proposer de nouveau au pays de choisir l’humain plutôt que la finance, l’audace plutôt que la résignation, la résistance plutôt que la soumission. 

Je m’adresse à toute personne qui perçoit l’urgence de la situation. À qui n’en peut plus de la montée des misères dans notre pays et de l’enrichissement des plus riches. À qui ne supporte plus d’entendre du matin au soir que tout va mal sans que soient jamais mis en cause le gavage des actionnaires, l’assistanat ruineux offert sans contrepartie au MEDEF, le pouvoir de l’oligarchie et de sa caste droguée aux ivresses de la mondialisation financière.

Soyons les indignés, les insoumis qui agissent ! Nous, de tous les milieux sociaux, nous, femmes et hommes, qui n’en pouvons plus de la société de l’argent-roi quand des centaines de gens meurent de froid dans la rue, sur leur poste de travail ou de maladies restées sans soins. Nous qui ne supportons plus de voir sans cesse reporter à demain l’exigence de produire et de consommer de façon écologique quand le dérèglement climatique est commencé et quand l’agriculture industrielle empoisonne notre santé, la terre et le vivant. Assez de voir l’air, l’eau, les paysages accaparés par les multinationales et le pouvoir de la finance ! Je m’adresse à qui veut voir une France indépendante, en Europe et dans le monde, une France qui refuse la généralisation de la guerre.

J’appelle les pacifiques, les tolérants, les laïques qui rejettent comme moi tous les fanatismes religieux, tous les communautarismes et tous les racismes. Nous voulons vivre dans une société qui soit… humaine. Une société où la République, la fraternité, l’art, la culture et le savoir, la recherche et le loisir seraient libérés des obscènes exigences du marché. Où l’archaïque inégalité entre les femmes et les hommes serait éradiquée. Où les privilèges des puissants sont abolis et où nous nous serions réellement tous égaux devant la loi et la justice. Où l’État et le service public seraient de retour partout dans le pays. Où le peuple exercerait le pouvoir ! Bref : nous voulons des choses simples. Une société plus lente, plus douce, où l’on peut entendre parler et voir d’autres spectacles que ceux de l’argent, les intérêts particuliers et la violence.

Il s’agit de faire naître une nouvelle France. Une France qui retrouve le goût du futur. Une France première nation écologique du monde. Une France aux avant-postes de de la culture, de la science, de la technique, des savoir-faire, de l’humanité. Une France pionnière des mers et de l’espace.

Passons à l’action. Si vous voulez en être, appuyez ma proposition. Je lance un mouvement citoyen pour nous permettre d’agir collectivement, sans affiliation obligée à un parti politique. Nous devons commencer maintenant : il y a tant de travail à faire. Donnez le coup de main. Appuyez ma proposition de candidature sur ce site, prenez votre part des initiatives à prendre. Si vous le pouvez, faites un don, même modeste. Participez au travail sur le programme que j’introduis sur ce site. Ma proposition de candidature va se construire autour de ce site internet. À qui cette proposition est-elle faite ? À tout le monde ! Mais d’abord aux personnes qui veulent s’engager à titre personnel. Créez partout des groupes d’appui à cette candidature ! Je réunirai une assemblée représentative des signataires. Bien sûr, si des partis, clubs, associations, réseaux, souhaitent participer à ce mouvement collectif et s’ils sont prêts à en respecter le pluralisme et la priorité donnée à l’action citoyenne, ils y seront les bienvenus.

Une fois ma tâche accomplie, les signataires seront les propriétaires de cet outil et ils décideront s’ils veulent en faire un mouvement politique permanent. Je vous propose donc à la fois une candidature, un projet en construction, un moyen de travail commun et un outil d’action.

Vouloir changer le cours des évènements est un devoir d’intérêt général humain. C’est un immense défi, bien sûr. Mais il ne doit pas nous effrayer. Faisons nôtres les mots de Jean Jaurès : « Un jour ou l’autre, dans notre pays de France, la grandeur des évènements répond à la grandeur de la pensée ».

2017 : « Soyons la France insoumise »

2017 : « Soyons la France insoumise » Jean-Luc Mélenchon propose sa candidature à l’élection présidentielle de 2017. Pour l’appuyer dans cette démarche, signez sur : http://jlm2017.fr et partagez cette vidéo.

Posté par Jean-Luc Mélenchon sur mercredi 10 février 2016

 

A propos de Pierrick Tillet 3653 Articles
Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation.